Qu'est-ce que la BPCO ?

BPCO : ces quatre lettres sont souvent méconnues et pourtant, la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive est la 3ème cause de décès dans le monde (OMS) après l’infarctus et les accidents vasculaires cérébraux.

La BPCO est une maladie respiratoire chronique caractérisée par :

  • une toux et une expectoration quotidienne pendant au moins 3 mois au cours des 2 dernières années consécutives.
  • une obstruction bronchique permanente, progressive et chronique des voies aériennes, qui rend le transport de l’air vers les poumons de plus en plus difficile et irréversible.

 

Symptômes

  • La toux et l'expectoration chroniques sont souvent les 1ers symptômes de la BPCO
  • La dyspnée ou l'essoufflement s'installe doucement et amène à limiter progressivement ses activités de la vie quotidienne

Ces symptômes se développent lentement au cours des années.

La maladie respiratoire devient une maladie généralisée avec fonte musculaire, ostéoporose, souvent diabète et troubles anxiodépressifs.

 

Causes

  • Le tabagisme est la cause principale de la BPCO (80 à 90%) ainsi que le tabagisme passif
  • L'exposition à des polluants domestiques (chauffage, cuisson, sprays, cosmétiques, produits ménagers, bougies..), atmosphériques ou professionnels, industries chimiques, solvants, etc.

 

Comment faire le diagnostic ? 

En faisant des épreuves fonctionnelles respiratoires: mesure des volumes pulmonaires et des débits respiratoires.

 

Evolution

L'évolution de la BPCO est marquée par:

  • Un déclin accéléré de la fonction respiratoire
  • Un risque d'exacerbation (c'est-à-dire l'aggravation brutale et temporaire des symptômes) pouvant mettre en jeu le pronostic vital
  • Un risque de handicap avec réduction de l'activité quotidienne notamment lié à la dyspnée
  • Une insuffisance respiratoire chronique

 

Prévention et traitement

  • Sevrage tabagique est la première mesure à mettre en oeuvre afin de ralentir le déclin respiratoire
  • Eviction des polluants professionnels et domestiques (cheminée ouverte, sprays, bougies..)
  • Kinésithérapie respiratoire et programme de revalidation
  • Optimisation de l'état nutritionnel

Le traitement médicamenteux a pour objectifs de diminuer la fréquence et la gravité des exacerbations (crises), améliorer la fonction pulmonaire et la qualité de vie.

Il repose sur les traitement inhalés dont les composants sont fonction de la sévérité de la maladie. Au stade terminal de la maladie, une oxygénothérapie peut être prescrite à domicile.

 

Quelques conseils

  • Arrêtez de fumer
  • Bougez, faites du sport
  • Contrôlez votre poids
  • Vaccinez-vous contre la grippe
  • Prenez le traitement prescrit par votre médecin
  • Assurez-vous d'une bonne technique d'inhalation

 

Avez-vous un risque de présenter une BPCO ?

  • Toussez-vous régulièrement ? 
  • Avez-vous régulièrement des expectorations ? 
  • Vous arrive-t-il d'avoir la respiration sifflante ? 
  • Etes-vous plus rapidement essouflé que la plupart des personnes de votre âge ? 
  • Etes-vous fumeur ou ex-fumeur ? 
  • Avez vous plus de 40 ans ? 

Si vous répondez par oui à au moins 3 questions, vous êtes à risque de BPCO. Parlez-en à votre médecin ! Faites une spirométrie !