La chirurgie thoracique

La chirurgie thoracique est pratiquée lors :

  • d'une suspicion d'un cancer bronchique primitif
  • d'un cancer bronchique confirmé
  • du traitement du pneumothorax à répétition


Les interventions de chirurgie thoracique sont :

Médiastinoscopie : permet d'explorer la partie intérieur du médiastin.
Thoracoscopie : exploration endoscopique de la cavité pleurale et des organes avoisinants.

Thoracotomie : incision de la paroi thoracique pour effectuer des prélèvements et/ou traiter des pathologies pulmonaires.
Lobectomie : ablation du lobe qui est atteint.
Bi lobectomie : ablation de 2 lobes.

Pneumonectomie : ablation du poumon gauche ou droit.

 

Informations concernant l'opération 

Vous serez convoqué pour un rendez-vous sur le site CHL pour un bilan préopératoire :

  • Entretien avec le médecin anesthésiste avant l'hospitalisation en ambulatoire

A faire la veille de l'opération dans l'unité d'hospitalisation :

  • Rasage à faire au niveau du thorax qui sera opéré ainsi que le creux axillaire.
  • Prendre une douche la veille de l'opération.
  • Rester à jeun à partir de minuit, ne pas fumer.
  • Habillage pour l'opération (blouse, bracelet, bonnet, BAV, enlever les bijoux et les différentes prothèses).

Après l'opération :

  • Vous resterez quelques temps en salle de réveil jusqu'à ce que vous soyez bien réveillé.
  • Dépendant de l'opération, vous pourrez faire un séjour dans l'unité de soins intensifs.
  • Vous aurez éventuellement différents appareillages (voie veineuse périphérique ou centrale, redon, drain thoracique, PCA/PCEA).
  • Vous devez rester couché encore quelques heures, ne pas boire ni manger, jusqu'à ce qu'on vous donne de nouvelles consignes.
  • Le médecin passera vous voir après l'opération ou le lendemain matin, et vous donnera des explications.
  • Le premier lever sera effectué pas les infirmiers et le kinésithérapeute.
  • Kinésithérapie respiratoire à faire à l'aide de l'inspiron pour éviter un risque de surinfection bronchique, à faire au moins 10 fois par heure.

 

Gestion de la douleur

Le soulagement de la douleur est important et primordial en postopératoire :

  • Explication sur l'échelle de la douleur EVA (réglette d'évaluation).
  • Evaluation 3 fois par jour.
  • Si vous êtes porteur d'un PCA/PCEA ne pas hésiter à appuyer pour soulager la douleur.
  • Trouver une position antalgique.
  • Signaler au soignant que vous avez des douleurs.

 

Prévention et traitement à domicile

  • Surveillance de la respiration : appeler le secrétariat du médecin si difficultés respiratoires
  • Continuer la kinésithérapie respiratoire à domicile à l'aide de l'inspiron.
  • Surveillance de la plaie chirurgicale : 
    1. Réfection du pansement tous les 2 jours jusqu'à l'ablation du matériel (fils, agrafes).
    2. Si rougeurs, écoulements, gonflements au niveau de la plaie : appeler le secrétariat du médecin.
  • En cas de douleurs prendre uniquement du Paracétamol ou de l'Ibuprofène (Attention : pas d'Aspirine)
  • Se présenter aux rendez-vous fixés avant votre sortie de l'hôpital pour continuer le suivi de la prise en charge