L'anticoagulation orale par antivitamines K (AVK)

Pourquoi effectuer une surveillance biologique (prise de sang) ?

La même dose d’antivitamine K ne provoque pas le même effet (ralentissement de la coagulation) chez tout le monde. Il est donc nécessaire de rechercher la dose appropriée pour chaque personne. Une fois la dose appropriée déterminée, une surveillance régulière est indispensable car de nombreux paramètres peuvent diminuer ou augmenter l’effet du médicament: alimentation, médicaments, autres…

Une surveillance biologique régulière, au minimum mensuelle, est indispensable.

 

Comment réaliser cette surveillance biologique ?

Cette surveillance s’effectue par des prises de sangs régulières, pour lesquelles il n’est pas nécessaire d’être à jeun, et votre résultat biologique s’exprime en INR. La fréquence des prises de sang dépend de l’équilibre du traitement et sera précisée après chaque résultat.

En pratique : la valeur de votre INR est notée chaque fois dans le carnet de surveillance ainsi que votre dose de médicament à prendre. Ce carnet de surveillance a pour but de vous informer, mais aussi de vous aider, ainsi que votre médecin pour le suivi et l’adaptation des doses.

 

Comment prendre votre médicament ?

Il est préférable que la prise se fasse le soir, toujours dans les mêmes conditions par exemple pendant le repas. Dans tous les cas, l'heure de la prise médicamenteuse doit être fixe.

En cas d’oubli d’une prise : continuez votre traitement à la même dose et aux mêmes horaires, consultez votre médecin. NE DOUBLEZ JAMAIS LA DOSE lors de la prise suivante.

 

Le principal effet indésirable de ce traitement est le saignement et l’allongement du temps de saignement, par exemple: lors du brossage des dents, saignement du nez, en cas de chutes ou de blessures. Il y a également le risque de saignement interne qui peut se manifester par exemple par céphalées d’apparition brutale et inhabituelle, pâleur, fatigue inhabituelle.

Quelques conseils pratiques :

  • Ne vous brossez pas les dents trop énergiquement et choisissez une brosse à dents souple. Le saignement gingival s’arrête souvent spontanément, sinon comprimez la zone qui saigne à l’aide d’une compresse
  • Pour vous raser, utilisez de préférence un rasoir électrique
  • Attention quand vous vous coupez les ongles
  • Attention aux chutes, aux coups et aux blessures car le temps de saignement est allongé. Vous devez donc appliquer une compression sur la blessure et de la glace sur la contusion afin d'éviter l'apparition d'un hématome

En cas de problème ou de persistance du saignement ou si sang dans les selles (voire selles noires) ou/et les urines veuillez contacter immédiatement :

  • votre médecin traitant ou la Clinique d’AntiCoagulation (CAC) : Tél : 4411-4125 (jours ouvrables, du lundi au vendredi de 7h30 à 14h30)
  • ou en dehors des heures de bureau le service d'hospitalisation de cardiologie : Tél: 4411-4443

Il est impératif de signaler que vous prenez des anticoagulants oraux afin que les précautions nécessaires soient prises avant le rendez-vous : dentiste, intervention chirurgicale, examen invasif comme une infiltration articulaire, une coronarographie, une gastro- et coloscopie,…

  • Pendant la durée du traitement par anticoagulants oraux, les injections intramusculaires sont INTERDITES et une autre voie d'administration devra donc être choisie (VACCINATIONS) : prévenez l’infirmier/ière.
  • Evitez tout sport de contact violent (Judo, VTT, ski,…).
  • Si vous désirez être enceinte, consultez d’abord votre cardiologue.

 

Quels médicaments peuvent interagir avec les antivitamines K ?

Certains médicaments, y compris certaines plantes, peuvent interagir avec les antivitamines K :

  • Soit en augmentant leur effet et conduisant à un risque hémorragique : INR trop élevé.
  • Soit en diminuant leur effet et entraînant une récidive de thrombose  : INR trop bas.

L’ajout d’un nouveau médicament ou une modification dans votre traitement habituel peut nécessiter une adaptation de la dose des antivitamines K ; c’est pourquoi, il ne faut jamais prendre de nouveau médicament ou changer votre traitement en cours sans l’accord de votre médecin.

Exemples de médicaments contre indiqués ou déconseillés : Aspirine et dérivés (ASPEGIC®, ASPRO®, PERDOLAN COMPOSITUM®, SEDERGINE FORTE®; ALKA-SELTZER®; GRIPPAL+C®…); les Anti-inflammatoires par voie orale (VOLTAREN®; DICLOFENAC®; BRUFEN®; IBUPROFEN®; CATAFLAM®; FELDENE®; CELEBREX®, ARCOXIA®…) ; la plante Millepertuis (=Johanniskraut, Herbe de la St Jean), certains traitements locaux contre les mycoses (Miconazole - DAKTARIN®). 

  • Pour la prise en charge des douleurs prenez du paracétamol (DAFALGAN®, PERDOLAN®, PANADOL®,...). Si traitement de plusieurs jours, veuillez contacter votre médecin traitant.
  • Signalez au pharmacien de ville que vous êtes sous antivitamines K pour tout achat avec ou sans ordonnance.
  • Certains antibiotiques peuvent aussi modifier l’INR et des contrôles plus fréquents de votre INR deviennent nécessaires.
  • Ne prenez pas des compléments alimentaires, vitamines ou minéraux de votre propre initiative sans avis médical.

 

Faut-il modifier son régime alimentaire sous antivitamines K ? 

Non, il n’est pas nécessaire de modifier ses habitudes alimentaires lorsqu’on est sous antivitamines K.

Toutefois certains aliments sont très riches en vitamine K, par exemple : foie, choucroute, chou, chou-fleur, choux de Bruxelles, brocoli, épinards, blettes, cresson et laitue. En théorie ces aliments peuvent diminuer l’effet de l’anticoagulant. En pratique, ils ne sont pas interdits, à condition de les répartir régulièrement dans l’alimentation et de les consommer sans excès de façon régulière.

Pendant la durée du traitement, la consommation d’alcool doit être réduite au strict minimum (ne pas dépasser 1 verre par jour). La ligne de conduite est donc simple :

  • Garder les mêmes habitudes alimentaires qu’avant l’instauration du traitement
  • Eviter de cumuler dans la même journée plusieurs aliments très riches en vitamine K (ex.: brocoli + foie)
  • L’impact sur l’INR d’une alimentation équilibrée, riche en légumes est faible. Lorsque l’on constate des petits changements lors d’une modification des habitudes alimentaires, la posologie du médicament sera ajustée en conséquence. Si vous êtes amené(e) à modifier vos habitudes alimentaires (par exemple lors d’un régime), pensez à effectuer rapidement un contrôle de l’INR

 

  • Veillez à toujours avoir une boîte d'avance à domicile.
  • Pour un contrôle plus précis de votre traitement, notez bien tous les jours dans votre carnet de surveillance quel dosage vous prenez.
  • Si vous êtes suivi à la Clinique de l'Anticoagulation, veillez à ne pas prendre votre anticoagulant oral avant d'avoir obtenu votre résultat INR.
  • En cas de départ en vacances, certaines règles peuvent être proposées :
    • Consultez votre médecin et faites contrôler votre INR avant de partir.
    • Emportez votre carnet précisant que vous êtes sous antivitamines K ainsi que votre carte de groupe sanguin, votre ordonnance et le numéro de téléphone de votre médecin traitant ou de la CAC.
    • Prévoyez une quantité suffisante de médicaments pour la durée du séjour.
    • S’il y a un décalage horaire, informez-en votre médecin afin qu’un calquage de la prise des médicaments sur l’horaire local puisse être faite.