Mesure d'éviction des moisissures

Les moisissures sont des champignons microscopiques. Il en existe un grand nombre, avec pour certaines, de nombreuses variétés. Quand une colonie se développe, elle prend habituellement l’aspect d’une tâche plus ou moins vaste, de couleur blanche, grise, brune, verte ou noire, formée de filaments chargés de spores.

Les moisissures les plus courantes sont :

  • Aspergillus : se trouve partout, près de 300 espèces. Il se trouve dans le sol, le compost, les débris organiques (céréales, pain, fruits, légumes, confitures,…), les épices notamment le poivre, les entrepots de grains...
  • Alternaria : très répandu, surtout l’été. Il parasite les végétaux en décomposition et les débris organiques.
  • Cladosporium : la plus abondante des moisissures, surtout l’été. Ses colonies poussent dans le sol, les cadres de fenêtres, les surfaces peintes voire sur les plantes mourantes, les aliments.

Où se trouvent les moisissures ?

Elles se développent dans les endroits obscurs, humides et mal aérés, le plus souvent entre 10 et 30°C. On les rencontre à l’intérieur des habitats humides, dans les salles de bains, les cuisine, sur les tapisseries, sur les plantes d’intérieur, dans les aquariums. 

Qu’est-ce qui est allergisant dans les moisissures ?

En se reproduisant, les moisissures expulsent des millions de spores qui restent en suspension dans l’air qui sont ensuite inhalée et provoquent des réactions allergiques (rhinite, conjonctivite, asthme,…)

A quelle époque y a t-il un taux maximal de moisissures ?

Il y en a toute l’année mais davantage lorsqu’il fait chaud et humide (entre octobre et mai).

Ce qu'il est conseillé de faire :

  • Accroître l’aération de l’habitation: ouvrir largement les fenêtres, au moins 30 minutes deux fois par jour, laisser entrer le soleil.
  • Accroître la ventilation des pièces humides (salle de bain, cuisine, lingerie).
  • Revoir l’isolation de la maison.
  • Vérifier toutes les huisseries et embrasures de fenêtres et de portes donnant sur l’extérieur à la recherche de liserés colorés témoignant de la présence de moisissures.
  • Regarder attentivement les tissus et papiers muraux. Vérifier l’absence de plaques d’humidité qui témoignent de l’existence de moisissures inapparentes qui se sont développées sous le papier entre le mur et le papier, dans la colle. Lorsque cette pousse de moisissures est importante, le papier ou tissu mural se décolle.
  • Maintenir un taux d’humidité de 50% maximum et si besoin recourir à un absorbeur d’humidité.
  • Mettre des saturateurs sur les radiateurs. S’ils comportent des feuilles de papier buvard, elles doivent être changées régulièrement et les bacs doivent être javellisés une fois par semaine.
  • Chauffer régulièrement toutes les pièces de l’habitation.
  • Faire le ménage régulierement, en particulier aspirer les différentes pièces.
  • Nettoyer à l’eau de javel les poubelles (chaque semaine), les salles d’eau (rideaux de douche, joints), les robinetteries, les joints de réfrigérateur, de machines à laver et les cadres de fenêtres.
  • Supprimer les plantes vertes de l’habitation. Quelques petits pots de plantes sont acceptables. Aucune plante dans la chambre à coucher.
  • Supprimer les aquariums.
  • Dans la mesure du possible, ne pas faire sécher de linge dans une pièce de l’habitation.
  • Eviter les promenades en forêt après la pluie et le brouillard, le ramassage des feuilles et du bois morts.

Ce qu'il est utile de savoir :

  • L’apparition de buée sur les vitres témoigne d’un degré d’humidité trop élevé dans la pièce. Cela favorise la multiplication des moisissures d’intérieur, mais aussi des acariens qui s’en nourrissent.
  • Eviter l’obstruction des bouches d’aération dans les habitations, les mesures d’isolation et de calfeutrages excessifs. Il faut bien aérer et ventiler l’habitat.
  • Après une inondation, tapisseries, boiseries, planchers, tapis et moquettes sont rapidement envahis par les moisissures.
  • Les concentrations de spores dans l’atmosphère augmentent sensiblement, durant 3 à 4 jours, après les orages.