MISSION :

Le médecin spécialiste examine les malades, établit un diagnostic et met en place un traitement adapté. De la dermatologie à la pédiatrie, la profession compte une trentaine de disciplines.

SALAIRE DEBUTANT :

9584€ Brut mensuel

EN QUOI CONSISTE LE METIER ?

Troubles de l'audition, maladie des yeux, affection du système digestif, pathologie de l'enfant, composition du sang : dans certains cas, il est indispensable de faire appel à un médecin spécialiste. Ce praticien de haut niveau a suivi une formation complémentaire entièrement dédiée à une partie du corps ou à un type de pathologie. En fonction de sa discipline, le spécialiste sera confronté à diverses techniques médicales, à différents publics et lieux d'exercice (hôpital, clinique ou cabinet privés). La moitié des spécialistes travaille en libéral. Très souvent, ils effectuent en parallèle des consultations à l'hôpital.

Par ailleurs, la disponibilité est de rigueur pour prêter une oreille attentive aux patients et établir le bon diagnostic.

TEMOIGNAGE

Je suis radiologue. Je travaille dans un service de radiologie qui est un large plateau technique dans lesquels sont accueillis les patients déjà pris en charge à l’hôpital.

Mon rôle est de rechercher les problèmes ou les pathologies qu’ont les patients à travers des images réalisées dans notre hôpital. Ces images, on les interprète. On a donc des coupes morphologiques qui nous permettent de regarder, d’essayer de comprendre pourquoi un organe est trop gros. Pourquoi est-ce qu’il a une morphologie différente, pour expliquer les symptômes pour lesquels les patients nous ont été envoyés

Ce qui me plaît beaucoup dans ce métier, c’est le côté enquête qu’il y a à rechercher dans les images, à essayer de comprendre ce pourquoi le patient nous est adressé ou la pathologie ou le diagnostic à trouver.

Je travaille au sein d’une équipe composée de médecins où il y a classiquement le chef de service et également d’autres médecins, des praticiens hospitaliers. En plus de cette équipe médicale, nous travaillons avec les agents techniques de radiologie, qui ont un rôle essentiel dans notre équipe puisqu’il est d’accueillir les patients, de les préparer à passer l’examen et de réaliser l’acquisition des images.

Ce qui est très agréable à l’hôpital, c’est de pouvoir travailler en équipe car lorsqu’on a un problème ou qu’on veut avancer, on peut toujours aller demander à un senior ou un référent qui connaît mieux la spécialité ou la sous-spécialité que nous.

Il n’y a pas de rivalité entre nous. Chacun peut avoir son domaine de compétence et on peut arriver à avoir des décisions effectivement collégiales à l’aide de plusieurs avis.

Ici dans le service, je participe à la formation des internes et des externes.

Les contraintes de notre métier, c’est bien sur les horaires puisqu’on travaille une dizaine d’heures par jour. Mais c’est surtout un système de garde. Personnellement, j’en fais 5 par mois. Et ensuite, un système d’astreinte téléphonique.

Ca fait 12 ans que je fais des études. J’ai bien sur eu 6 ans d’études à la faculté de médecine, puis ensuite 5 ans d’internat.

A la fin de mon internat, j’aurai pu m’installer dans le privé et j’ai moi préféré solliciter un poste en établissement hospitalier pour 2 raisons : la première me perfectionner au sein de l’hôpital et ensuite pouvoir avoir une charge d’enseignement et également faire de la recherche. A l’hôpital on est dans la place. On est là où ça se passe, là où on est en contact avec des collègues qui travaillent à bon niveau. Il y a une émulation constante qui fait qu’on progresse et qu’on fait un métier qui est toujours en évolution.

FORMATIONS & DIPLÔMES

La formation de base en médecine dure 6 ans. La sélection à l’entrée y est extrêmement sévère. N’hésitez pas à vous pré-inscrire dans plusieurs pays. Après avoir obtenu le diplôme de médecin, vous devrez compléter votre formation par une spécialisation en médecine générale ou dans une autre spécialité pour pouvoir pratiquer.

Luxembourg :

Diplôme pas de diplôme ; CES Certificat d’études spécialisées

Durée des études 1 an

Conditions d’admission Diplôme de fin d’études secondaires ou diplôme étranger reconnu équivalent par le Ministère de l’éducation nationale connaissance des langues alle-mandes et françaises (certificats de langues C1 ou cursus scolaire dans le système luxembourgeois)

Sélection sélection sur base du dossier d’ins-cription (bons résultats au bac exi-gés, notamment dans les matières scientifiques); 100 places pour mé-decine et médecine dentaire

Inscriptions en ligne d’avril à juillet (vérifier sur le site de l’université)

 

France :

Diplômes Diplôme de formation générale en sciences médicales (licence) Diplôme d’État de docteur en médecine DES médecine générale

Durée des études 6 ans + spécialisation

Conditions d’admission Diplôme de fin d’études secondaires

Sélection En fin de 1e année (PACES)* En fin de 6e année : ECN (examen classant national)

Inscriptions Demande de préinscription du 20 janvier au 20 mars sur www.admission-postbac.fr

 

Belgique :

Diplômes Bachelier, Master, Master complé-mentaire, Doctorat

Durée des études 6 ans (3 + 3) + spécialisation =Master complémentaire (de 3 à 6 ans) Conditions d’admission diplôme de fin d’études secondaires reconnu équivalent suivant la procédure belge d’ho-mologation. Demande d’équiva-lence à faire pour le 15 juillet www.equivalences.cfwb.be test d’orientation obligatoire: 2 sessions début juillet-début septembre www.ciuf.be

 

Allemagne :

  • Studienabschlüsse Staatsexamen und Approbation als Arzt Arzt (ohne Doktorarbeit) Dr.med. (mit Doktorarbeit)
  • Studiendauer 12 Semester (4 + 6 + 2 ) + 3 Monate
  • Zugangsvoraussetzung Allgemeine Hochschulreife Allgemeine Durchschnittsnote + Durchschnittsnote in naturwissen-schaftlichen Fächern; eventuell Test für Medizinische Studiengänge TMS Test* www.tms-info.org

 

SUR LE WEB :