Laboratoire National de Procréation Médicalement Assistée (PMA)

Le Laboratoire de Procréation Médicalement Assistée (PMA) a été autorisé par décision ministérielle du 4 avril 2003 et a commencé à fonctionner de manière autonome début 2005. Il assure d’une part les analyses courantes en diagnostic andrologique, telles que le spermogramme, le spermocytogramme, le test de migration-survie, l’évaluation des oligospermies extrêmes, le traitement des biopsies testiculaires, la recherche d’éjaculation rétrograde, le test de fragmentation de l’ADN et de condensation de la chromatine et la recherche d’auto-immunisation anti-spermatozoïdes.

D’autre part, le laboratoire de PMA réalise les techniques d’aide médicale à la procréation, telles que la préparation de sperme en vue d’une insémination artificielle, la fécondation in vitro conventionnelle et avec micro-injection de spermatozoïdes (ICSI), ainsi que la congélation des embryons surnuméraires et le transfert d’embryons congelés.

Le laboratoire de PMA a le statut de service national, et travaille en étroite collaboration avec le service clinique de PMA du CHL et celui des Hôpitaux Robert Schumann (clinique Dr Bohler).

Dans la Nouvelle Maternité, le laboratoire de PMA est installé au deuxième étage et occupe une surface d’environ 350 m2. Celle-ci comprend une pièce pour l’analyse du sperme, une pièce pour la congélation du sperme, 2 pièces de recueil du sperme, une salle de cryobiologie (congélation et conservation des échantillons), une salle propre dédiée à la FIV, une pièce de validation et de réserve, ainsi qu’un secrétariat et une salle d’attente (communs avec le service clinique). S’y ajoute une surface d’environ 100 m2 réservée aux activités cliniques, dont 2 salles de transfert et d’insémination. Le personnel du laboratoire de PMA, autorisé par la CNS, sera adapté à son activité croissante et comprendra un médecin biologiste chef de service, un deuxième biologiste à mi-temps, 5 techniciennes de laboratoire et une secrétaire.

Le laboratoire de PMA est engagé depuis plusieurs années dans une démarche d’accréditation. Il est actuellement accrédité selon la norme ISO15189.2007 pour sa partie diagnostique. Dans les nouveaux locaux, le laboratoire de PMA visera le renouvellement de son accréditation selon la version 2012 de ladite norme, puis l’extension de la portée d’accréditation aux activités thérapeutiques.

Les principaux axes d’innovation du laboratoire de PMA concernent la maîtrise des facteurs environnementaux au laboratoire de FIV, les conditions de culture des embryons en incubateur, la sécurité en salle de cryobiologie, les mesures de préservation de la fertilité, l’identitovigilance et la traçabilité des échantillons.