Mon enfant est-il autiste ? Diagnostic et intervention précoce

 

Dans le cadre de la journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme qui a eu lieu le 2 avril 2017, l’Unité autisme du service national de pédopsychiatrie souhaite sensibiliser le grand public sur l’importance du repérage et de la prise en charge précoce des enfants atteints.

L’autisme, aujourd’hui connu sous le sigle de trouble du spectre autistique (TSA), est un trouble neurodéveloppemental précoce (avant l’âge de 36 mois) caractérisé par une altération du comportement social, de la communication et du langage, et par des activités et des intérêts restreints et répétitifs. Ces altérations sont variables d’une personne à une autre, car la combinaison, la manifestation et l’intensité des symptômes ne s’expriment pas toujours de la même façon. Il s’agit d’une approche au cas par cas et pour laquelle il faut être vigilant. Ils apparaissent dans les premières années de vie justifiant une évaluation diagnostique individualisée et précoce dès la deuxième année de vie. Selon l’OMS, un enfant sur 160 présenterait un trouble du spectre autistique (2016) avec une augmentation de la prévalence des TSA sur les 50 dernières années.

L’intérêt majeur du dépistage et de la prise en charge précoce

C’est dans le cadre de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme que l’Unité autisme du service national de pédopsychiatrie souhaite attirer l’attention sur la nécessité et l’intérêt des interventions précoces auprès des enfants présentant des TSA. En effet, ces troubles altèrent et envahissent tous les domaines du développement, provoquant une forte souffrance psychique chez l’enfant et sa famille. L’évolution peut être variable et dépend largement du moment du dépistage et de la prise en charge : plus ils sont précoces, meilleur sera le pronostic. Ces troubles limitent les capacités d’adaptation à la vie quotidienne et compromettent la réussite scolaire et professionnelle

En cela, les TSA constituent un réel problème de santé publique, pour lequel il est indispensable d’associer étroitement les familles concernées, les professionnels et les pouvoirs politiques afin de permettre aux familles de bénéficier de soins précoces de qualité et de prises en charge adaptées, articulant les aspects thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques.

C’est dans cette perspective qu’intervient depuis 2009 l’équipe de l’Unité autisme du service national de pédopsychiatrie constituée d’un pédopsychiatre, d’une psychologue et de deux psychomotriciennes spécialisés dans le dépistage précoce et dans l’évaluation fonctionnelle individualisée d’enfants jusqu’à 6 ans présentant un trouble du contact et de la relation. Intégrée à la KannerKlinik disposant d’un plateau technique et de l’ensemble de spécialisations pédiatriques complémentaires, leur démarche diagnostique est pluridisciplinaire étant donné la multifactorialité de l’origine des troubles autistiques et des voies de développement. Intervenant au centre d’un réseau d’intervention précoce associant les équipes du Service de rééducation précoce-Hëllef fir de Puppelchen, le Service d’intervention précoce orthopédagogique, le Service audiophonologique, l’Institut pour enfants autistiques et psychotiques, la Fondation Autisme Luxembourg et les équipes multiprofessionnelles, l’Unité autisme offre un accompagnement de la famille, la prise en charge relationnelle et développementale individuelle ou groupale de l’enfant, en association à une collaboration étroite avec les professionnels et structures impliquées.