POURQUOI EFFECTUER UNE COLOSCOPIE ?

Le médecin gastro-entérologue va visualiser l’intérieur du côlon. La coloscopie (ou endoscopie digestive basse) permet de diagnostiquer la présence de polypes ou de pathologies coliques et de contrôler l’évolution de maladies chroniques. Elle peut également vous avoir été prescrite dans le cadre d’un dépistage du cancer colorectal pour rechercher les précurseurs du cancer colorectal (polypes).

 

COMMENT DOIS-JE ME PRÉPARER À LA COLOSCOPIE ?

La préparation colique que vous devez réaliser avant l’examen est très importante et doit être faite rigoureusement pour réaliser un examen de bonne qualité. Suivez les recommandations du dossier "La préparation colique en vue d'une coloscopie".

 

ET SI JE PRENDS DES ANTIAGGRÉGANTS PLAQUETTAIRES/ANTI-COAGULANTS ?

La prise de biopsies est autorisée dans le cas de prise d'un traitement antiaggrégant plaquettaire contenant de l'aspirine. Dans tous les autres cas, il est nécessaire de consulter votre médecin ayant prescrit le traitement antiaggrégant plaquettaire/anti-coagulant afin d'évaluer si un arrêt temporaire est autorisé. Votre médecin peut se référer au guide antiaggrégants plaquettaires/anti-coagulants du CHL.

 

QUELLES SONT LES POSSIBILITÉS DE SÉDATION ?

Vous décidez, avec le médecin qui prescrit l'examen, quel type de sédation est la plus adaptée à votre situation ou souhait. Il est à savoir qu'une sédation profonde/anesthésie offre une meilleure tolérance de l'examen mais augmente le risque de complications. Si vous vous sentez anxieux par rapport à cet examen et sous condition que vous n'ayez pas planifié de conduire un véhicule jusqu'au lendemain matin, le médecin du service a la possibilité de vous administer un traitement anxiolytique.

Si une sédation profonde/anesthésie est souhaitée, vous devez prévenir le secrétariat du service afin de planifier une consultation avec un médecin gastro-entérologue, puis avec un médecin anesthésiste.

 

PRÉCAUTIONS PAR RAPPORT À LA CONDUITE

Ne venez pas avec votre propre véhicule et assurez-vous d’être accompagné le jour de l’examen par une personne en mesure de conduire.

 

COMMENT SE DÉROULE UNE COLOSCOPIE ?

  • Entre chaque patient et selon la réglementation en vigueur, l’appareil est désinfecté et le matériel à usage unique est jeté.
  • La durée de l’examen est d’environ 30 minutes.
  • La coloscopie est un examen qui peut être désagréable principalement par le fait que le médecin insuffle un gaz dans le côlon.
  • Pendant l’examen vous êtes couché sur le côté gauche et vous porterez un short qui préservera votre intimité.
  • L’examen se réalise à l’aide d’un endoscope fin et souple lubrifié introduit par l’anus, il est muni d’une source lumineuse et d’une caméra. Ainsi le médecin peut examiner les muqueuses du côlon.

  • Pendant l’examen, en salle d’endoscopie, le médecin est assisté par un infirmier ayant suivi une formation
  • spécialisée en endoscopie. Il peut être nécessaire, durant l’examen, d’exercer une pression extérieure sur le ventre afin de pouvoir aider au déplacement de l’endoscope.
  • Outre l’analyse approfondie de la muqueuse, le médecin peut réaliser des biopsies ou différentes interventions (polypectomie).
  • Généralement, les polypes retrouvés durant l’examen seront réséqués directement (polypectomie) à la pince, ou à l’anse diathermique ou par la méthode de la mucosectomie en injectant du serum physiologique en-dessous du polype.

 

QUELS SONT LES RISQUES LIÉS À LA COLOSCOPIE ?

Bien que les risques liés à la coloscopie soient rares, il est indispensable de vous les énumérer afin que vous en ayez connaissance : tout acte médical, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux règles de l’art, recèle un risque de complication.

Effets secondaires propres à la coloscopie:

Perforations :

La complication la plus sévère mais très rare lors d’une coloscopie diagnostique (moins de 1 sur 10 000 examens). Elle survient essentiellement après ablation d’un polype (coloscopie thérapeutique). Sa fréquence est alors de l’ordre de 1 sur 1000. La perforation nécessite généralement une intervention chirurgicale d’urgence afin de refermer la brèche.

Saignements :

Le saignement survient également essentiellement après l’ablation d’un polype. L’hémorragie liée à la biopsie est exceptionnelle. Si vous prenez des anticoagulants, veuillez prévenir le médecin ou l’infirmier avant l’examen.

Infections :

Elles sont exceptionnelles. Les endoscopes sont nettoyés et désinfectés automatiquement dans des machines à nettoyer/désinfecter en respectant des protocoles précis. Concernant les biopsies et ablation de polype nous utilisons du matériel à usage unique afin d’éviter la transmission de tout germe.

Effets secondaires possibles en cas d'administration d'une sédation réalisée avec un traitement anxiolytique ou par une sédation profonde/anesthésie :

Ces troubles sont exceptionnels :

  • des troubles de la respiration
  • des troubles cardiovasculaires

Pour votre sécurité, après avoir reçu une sédation, vous serez pris en charge en place de surveillance à l'hôpital de jour au sein du service d'endoscopie.

Dans quelques cas isolés, une hospitalisation est nécessaire : elle peut être motivée par vos antécédents médico-chirurgicaux ou par la prise de certains médicaments.

 

COMMENT DOIS-JE ME COMPORTER APRÈS L'EXAMEN ?

Durant l’examen, le médecin insuffle un gaz afin de déplisser les parois et cet air peut occasionner un inconfort de courte durée après l’examen. Vous resterez en observation dans une salle de surveillance.

Si le médecin a procédé à une ablation de polypes durant la coloscopie, vous devrez rester vigilants durant les jours qui suivent cet examen par rapport à un éventuel saignement. Si cela est le cas, vous devrez reprendre contact avec le service d’endoscopie digestive. Durant les 48 heures suivantes, vous veillerez à ne pas faire d’effort et ne pas porter de charges lourdes.

Après l’examen, vous pouvez rentrer chez vous accompagné sauf si des polypes ont été enlevés et que le médecin estime qu’il est préférable que vous restiez hospitalisé une nuit en observation.

 

VOUS AVEZ DES QUESTIONS ?

Quels que soient les problèmes rencontrés avant ou après l’examen, vous devez en parler à votre médecin qui reste à votre disposition pour répondre à vos questions et vous donner les précisions nécessaires.

Vous pouvez nous contacter pour toutes questions relatives à cet examen au : +352 4411-6475 de 14h00 à 16h00.

Un soignant du service sera à votre disposition. 

> Si vous souhaitez rencontrer le médecin gastro-entérologue en consultation avant l'examen, merci de prévenir le secrétariat du service.