Cancer du poumon: le Luxembourg participe à une étude internationale à la pointe de la recherche grâce au partenariat Centre Hospitalier de Luxembourg / CIEC CRP-Santé

 

Le New England Journal of Medicine, l’une des plus grandes références du milieu médical distribuée dans plus de 120 pays, vient de publier les résultats d’une étude internationale sur le cancer du poumon à laquelle ont participé le Centre Hospitalier de Luxembourg et le CIEC* du CRP-Santé (*Centre d’Investigation et d’Epidémiologie Clinique)

Les activités de recherche font partie intégrante de la mission du Centre Hospitalier de Luxembourg et s’effectuent depuis plusieurs années en étroit partenariat avec le CRP-Santé. Les deux institutions s’engagent sur plusieurs axes de recherche stratégiques, notamment dans les domaines de l’oncologie, de l’immuno-allergologie, de la cardiologie et de la médecine du sport.

Au niveau de la recherche clinique, une importante collaboration s’est développée entre le CHL et le CIEC du CRP- Santé. Le CIEC soutient l’organisation et la logistique des projets de recherche clinique au Luxembourg et s’assure qu’ils sont menés selon les normes internationales.

Grâce à cet étroit partenariat, le CHL et le CRP-Santé ont atteint un haut niveau d’excellence et collaborent très activement à des projets de recherche cliniques internationaux de premier plan.

Dans ce contexte, le CHL et le CIEC CRP-Santé ont contribué à une étude internationale dont les résultats viennent d’être publiés dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine (NEJM), l’une des plus grandes références du milieu médical distribuée dans plus de 120 pays.

L’étude menée sur deux ans sous la surveillance de l’EMA (European Medical Association) portait sur 343 participants (hommes et femmes âgés de 18 ans ou plus) venant d’environ 170 centres de recherche à travers le monde, dont le CHL en collaboration avec le CIEC CRP-Santé.

Son objectif était d’évaluer si un nouveau médicament expérimental, appelé «Crizotinib» permettait de retarder davantage le développement d’un certain type de cancer du poumon par rapport au recours à des agents de chimiothérapie actuellement disponibles sur le marché. Les points analysés chez les participants concernaient la durée de survie, la qualité de vie et la présence d’effets secondaires.

Au niveau du CHL, le médecin investigateur principal Dr Guy Berchem et le médecin co-investigateur Dr Martina Degeorgis ont dirigé l’étude. Pour le CRP-Santé, les Dr Anna Chioti, responsable du CIEC, et Mme Myriam Alexandre, Senior Clinical Research Associate (CRA) au CIEC ont encadré le projet.

La publication par une revue aussi prestigieuse que le NEJM souligne le haut niveau de l’étude dont les résultats auront d’ailleurs un impact sur un certain nombre de recommandations que l’EMA officialisera prochainement. Pour le CHL, la recherche est un élément essentiel dans l’amélioration permanente de la qualité de soins. Dans le cadre de cette étude très précise, les patients sélectionnés pour le CHL ont pu profiter du nouveau traitement médicamenteux «Crizotinib» avec, à ce jour, une disparition des métastases au niveau du cerveau et une nette augmentation de qualité de vie.