Nouveau Plateau d’Imagerie Dentaire

 

Le CHL vient de renouveler son plateau technique d’imagerie dentaire par l’installation d’un Cone Beam Couché et d’un Orthopantomographe numérique.

Ces deux systèmes complémentaires permettent une imagerie 2D ainsi que 3D avec le Cone Beam.

L’imagerie 2D est un examen de première intention dans le dentaire et cette radiographie panoramique met en évidence les arcades dentaires, les sinus, les maxillaires, les articulations et les lésions. Cette imagerie 2D présente néanmoins certaines limites géométriques liées aux agrandissements.

La technologie  Cone Beam encore appelée Tomographe volumique à faisceaux coniques ou CBCT est un examen radiologique en 3D proche du scanner radiologique. Les images dentaires acquises ont cependant une résolution 5 fois supérieure à celle du scanner pour le même examen avec une réduction de dose de près de 50%.

Cet équipement est à ce jour reconnu comme le « gold standard » en imagerie dento-maxillo-faciale.

Le modèle installé au CHL est le Cone Beam 5XL de la société NewTom. Il est complété par un OPT GIANO HD numérique de dernière génération. Ce Cone Beam est unique sur le marché, car il permet au patient d’être en position couchée, réduisant les risques de flous de bougé et permettant des examens avec des patients sédatés, traumatisés ou simplement pédiatriques.

Le Cone Beam est indiqué en odontostomatologie couvrant ainsi l’implantologie, l’endodontie, les traumatismes alvéolo-dentaires, la chirurgie buccale avant extraction de dents de sagesse, les bilans liés à une pathologie radiculaire ou de fracture interne.

D’autre indications plus larges, en ORL et Maxillo-faciale sont possibles avec la réalisation des bilans ATM, l’exploration des sinus et des fosses nasales ou l’exploration du rocher, l’étude des différentes structures de l’oreille moyenne.

Engagé dans une démarche d’amélioration continue, le service de dialyse du CHL vient d’être recertifié ISO-9001

 

Engagé dans une démarche d’amélioration continue, le service de dialyse du CHL vient d’être recertifié ISO-9001.
 
Après une première certification en 2013 et en tant que premier service de dialyse au Luxembourg, le service de dialyse du CHL vient d’être recertifié une nouvelle fois selon la norme ISO 9001-2015 par la Société Nationale de Certification et d’Homologation (SNCH) pour le champ d’application «planification, réalisation, encodage et archivage des séances de dialyse».
 
Limitée au service de dialyse conventionnelle, cette nouvelle certification a été étendue au service « limited care », service accueillant des patients autonomes dans la prise en charge de leur séance de dialyse (montage du circuit de dialyse, surveillance de la tension artérielle et des paramètres de la machine).
 
Le Dr Linda Cherchali-Benchalel, médecin chef du service de néphrologie au CHL souligne: « La démarche de certification a été initiée par l’équipe pluridisciplinaire du service de dialyse dans un souci d’optimisation continue de la prise en charge du patient grâce à une systématisation, une structuration et une uniformisation des processus de travail ».
 
Elle continue : « l’équipe a été à un tel point convaincue de l’impact positif de cette démarche sur la qualité de notre travail au quotidien, que nous avons voulu élargir le champ de la certification à notre service du Limited Care ».
 
La certification ISO permet d’impliquer et de fédérer toute une équipe pluridisciplinaire (équipes médico-soignantes et fonctions support, dont les services qualité, biomédicale, pharmacie, technique, le département Ressources Humaines, l’Unité de Prévention de l’Infection etc.) dans une démarche commune autour d'un objectif partagé : la recherche de l'amélioration continue et de la satisfaction du client.
 
A ce jour, les services du CHL suivants sont certifiés ISO 9001:
-        Le Centre National PET (depuis 2009)
-        Le service de dialyse (depuis 2013)
-        Le service de sénologie (depuis 2014)
-        Le service de stérilisation (depuis 2015)
 
Par ailleurs, en mars 2019, les laboratoires ont également obtenu leur accréditation selon la norme ISO 15189-2012.
 
Le CHL entend maintenir, dans les prochaines années, cette politique de certification et d’accréditation selon les normes ISO.

 

Rencontre entre la direction du CHL et l’Association Blëtz a.s.b.l.

 

La Direction du CHL a reçu l’Association Blëtz a.s.b.l. dans un contexte de collaboration avec le service de Neurologie et sa Stroke Unit de niveau 2.

Cette association « patient » s’engage  pour une prise  en charge efficiente et performante des patients atteints d’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC).

La rapidité de l’accès au diagnostic et aux traitements médicaux pointus, ainsi que le suivi du patient à long terme, y inclus les mesures de rééducation et de prévention secondaire, sont au cœur de leur action qui se base sur le Stroke Action Plan for Europe établi par SAFE (Stroke Alliance for Europe) et ESO (European Stroke Organisation). Le CHL, avec ses services nationaux, Stroke Unit niveau 2 et Neurochirurgie, ainsi que ses services de Neuroradiologie interventionnelle et Chirurgie Vasculaire, aspire aux mêmes buts : tout mettre en œuvre  pour que les personnes atteintes d’un accident vasculaire cérébral aient le moins de séquelles possibles. Dans un cadre de prise en charge globale et multidisciplinaire la mobilisation et rééducation précoce, sont assurées par le personnel soignant spécialisé.

L’Association Blëtz a.s.b.l. s’engage encore sur d’autres volets, notamment :

  •  la construction d’un centre de jour qui permettrait une continuité de prise en charge adaptée aux victimes d’un AVC une fois la rééducation spécialisée terminé
  •  aider à promouvoir  la recherche scientifique dans le domaine de l’AVC au Luxembourg

Le CHL vous donne rendez-vous dans son hall d’entrée le 29 octobre 2019, Journée Mondiale de l’AVC, avec des stands de l’Association Blëtz a.s.b.l. et des consultations sur les possibilités de détection du risque cardio-vasculaire assurée par les neurologues du CHL ensemble avec les services de cardiologie, de pneumologie et de diabétologie.

Journée mondiale contre l’hépatite - « Éliminez l’Hépatite, faites-vous dépister ! »

 

Chaque année, le 28 juillet, se tient la Journée mondiale contre l'hépatite, coordonnée par la World Hepatitis Alliance. À travers le thème principal « Trouver les millions manquants, avez-vous été dépistés ? », cette journée vise à sensibiliser la population aux risques des hépatites virales, à la prévention des infections et la lutte contre cette maladie.

En effet, au niveau mondial, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que 230 millions de personnes vivent avec une hépatite B sans le savoir et 58 millions vivent avec une hépatite C et l’ignorent.

L’hépatite C est considérée comme l’infection la plus dangereuse. On estime que 0,7% des résidents au Luxembourg sont touchés.

L’hépatite B et C sont des infections transmissibles causées par les virus de l’hépatite B (VHB) et VHC (hépatite C). L’hépatite B se transmet par relations sexuelles non protégées, par contact avec du sang infecté, de la mère à l’enfant et dans certains cas par la salive. L’hépatite C se transmet par le sang et la plupart des infections se font suite à un contact plaie ouverte et faibles quantités de sang.

L'hépatite C est caractérisée par une inflammation du foie. Le VHC peut causer une hépatite aiguë ou chronique. Ainsi, la maladie peut se manifester par des symptômes bénins qui durent quelques semaines, mais également devenir plus sévère et chronique. Si elle n'est pas diagnostiquée suffisamment tôt et traitée de façon adéquate, elle risque d’évoluer en cirrhose chronique ou en cancer du foie. Il existe un vaccin contre les hépatites A et B, mais pas encore contre l'hépatite C.

Comme les hépatites évoluent souvent à bas bruit, le ministère de la Santé rappelle l’importance de la prévention et du dépistage. Dépister tôt, permet de traiter tôt!

Action de sensibilisation ciblée

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite et afin de cibler au mieux la population la plus vulnérable à l’hépatite C, à savoir les usagers de drogues, une action de sensibilisation aura lieu à la salle de consommation supervisée de drogues « Abrigado » avec le soutien de la direction et du personnel de la structure psycho-médico-sociale. Des membres du personnel du LIH, du CHL et du service HIV Berodung de la Croix-Rouge luxembourgeoise seront présents pour informer et sensibiliser les usagers de drogues sur les situations à risque de transmission de l’hépatite C, ainsi que pour offrir un test de dépistage rapide de l’hépatite C grâce à la présence du DIMPS (Mobile HIV Testing)).

Au cours des dernières années, le pays a déployé des efforts considérables pour réduire les cas de maladie au sein de cette population. Dans ce cadre, une étude pilote a été conduite avec des usagers de drogue sur plusieurs sites. Cette étude, qui sera poursuivie et étendue, a été sélectionnée en tant qu’exemple de bonne pratique en Europe pour le dépistage et la prise en charge de l’hépatite C.

Dépistage et prise en charge de l'hépatite C chez les usagers de drogues au Luxembourg : un modèle de bonne pratique en Europe

L'Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT), qui publie régulièrement des rapports sur les maladies infectieuses en Europe liées à la consommation de drogues, a sélectionné des approches novatrices de différents pays afin de les présenter comme des modèles de bonne pratique. Ce sont des projets permettant d’améliorer le dépistage du VHC et les soins chez les usagers de drogues.

Parmi ceux-ci figure le projet luxembourgeois HCV-UD, développé conjointement par la Infectious Diseases Research Unit du Department of Infection and Immunity du LIH et le Service national des maladies infectieuses du CHL. Le projet consiste à rapprocher le dépistage et le traitement du VHC des clients des centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques afin de diminuer la prévalence et la transmission du VHC et d'améliorer le suivi du traitement.

L'étude pilote d'intervention a été menée de 2015 à 2018 dans trois centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques et dans la salle de consommation de drogues surveillée Abrigado. Sur les 368 usagers de drogue qui ont participé dans l’étude, 48 ont reçu un traitement antiviral à action directe. Au total, 55 ont été suivis pour leur infection au VHC. « L'étude démontre la faisabilité et l'acceptabilité des tests de dépistage du VHC mis en place dans les centres d’accueil et d’accompagnement de réduction des risques chez les usagers de drogue, y compris le dépistage proactif de cette population », explique le Dr Carole Devaux, responsable de la Infectious Diseases Research Unit au LIH et présidente du Comité de surveillance du SIDA, des hépatites infectieuses et des maladies sexuellement transmissibles.

Fort de son succès, le projet a été étendu aux organisations de prise en charge des sans-abri, aux cabinets médicaux prescrivant des traitements de substitution et à une deuxième salle de consommation supervisée de drogues à Esch-sur-Alzette « Contact Esch » qui sera officiellement inaugurée le 25 juillet 2019.

Formuler des recommandations

L'étude pilote a été très utile dans le contexte national. « Les résultats de notre étude rentreront également dans le nouveau plan d’action drogues 2020-2025 », déclare le Dr Devaux.  Sous la direction de l'OEDT et de son point focal luxembourgeois à la Direction de la santé, une table ronde a été organisée en janvier 2019 avec 21 acteurs clés afin de dégager un consensus sur les principales barrières au dépistage du VHC et à l'accès aux soins des personnes injectant des drogues. La table ronde a rassemblé, entre autres, des experts de différents organismes de traitement, de la salle de consommation de drogue et du Service national des maladies infectieuses. Un rapport résultant de la table ronde est actuellement en préparation, indiquant les solutions principales et les recommandations pour le dépistage du VHC et l'accès au traitement. Le rapport sera diffusé auprès des parties prenantes tant au niveau système (politique) qu’au niveau prestataire (professionnels du terrain).

Communiqué par le ministère de la Santé, la HIV Berodung de la Croix-Rouge luxembourgeoise, le Luxembourg Institute of Health (LIH) et le Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL)

 

Découvrez le dépliant: "Journée mondiale contre les hépatites, 28 juillet: Dépistage et vaccination!" sur le site du Ministère de la Santé.

Visite du Vice-Premier ministre, ministre de la Santé, Monsieur Étienne Schneider au CHL

 

Le Vice-Premier ministre, ministre de la Santé, Étienne Schneider, était en visite au CHL ce vendredi 12 juillet 2019.

La visite était guidée par Monsieur Paul Mousel, président de la Commission administrative du CHL, le Dr Romain Nati, Directeur général du CHL, ainsi que par les autres membres du comité de direction du CHL.

L'occasion de faire découvrir au Ministre les différentes missions de l'hôpital lesquelles lui ont été attribuées par sa loi générique de 1975, ses nombreuses activités d'hôpital aigu, ainsi que son organisation et son fonctionnement unique. Le CHL est en effet le seul centre hospitalier du pays dans lequel des médecins travaillent comme salariés à plein temps à l’hôpital et où les départements cliniques, au nombre de 13, sont gérés en binôme par un médecin chef de département et un cadre soignant chef de département. La création de cliniques mono-thématiques et de parcours patients clairement définis, ceci pour une meilleure coordination des soins et des spécialistes autour du patient, est une autre particularité du CHL. Après un tour d'horizon des différents équipements de pointe dont l'hôpital dispose, le Ministre a également été renseigné sur l'état d'avancement de la planification du Nouveau Bâtiment Centre dont les travaux vont débuter en 2021 pour une mise en exploitation courant 2025.

Enfin, un focus particulier était mis sur l'accréditation JCI du CHL. Depuis juin 2018, le CHL est le premier et l’unique hôpital luxembourgeois à avoir obtenu l’accréditation par la Joint Commission International (JCI), principal organisme mondial d’accréditation médicale. Plus de 600 hôpitaux sont accrédités dans le monde dont une centaine d’hôpitaux universitaires. L’accréditation JCI marque un grand pas en avant pour le CHL et pour tout le secteur hospitalier du Luxembourg. Elle est le reflet du travail de grande qualité accompli et de l’implication exemplaire, au quotidien, par l’ensemble des collaborateurs de l’hôpital.

Un parcours intéressant à travers le Centre Mère-Enfant (Maternité et KannerKlinik) du CHL fut ensuite proposé au Ministre afin de se familiariser avec les infrastructures et les parcours cliniques en place, et d'échanger avec les responsables médico-soignants qui ont accompagné la visite depuis la Maternité. A relever qu'à la Maternité, en 2018, la hausse du nombre d'accouchements a été de +7,8% par rapport à 2017. C'est ainsi la première fois qu'une maternité luxembourgeoise dépasse le seuil de 2800 accouchements par an. Un vrai défi pour les équipes et en même temps un signe que les patientes apprécient visiblement la prise en charge pluridisciplinaire qui leur est proposée dans un cadre agréable et sécurisé.

En passant par la passerelle qui relie directement la Maternité à la Kannerklinik, la visite fut poursuivie au service national de néonatologie. Celui-ci prend en charge les détresses vitales de l'enfant, des nouveau-nés et des très grands prématurés avec la présence en continu d'un réanimateur pédiatrique. Afin de faire face à l'activité croissante de ce service, le Ministre était informé des travaux d'agrandissement actuellement en planification, ceci afin de pouvoir accueillir davantage d'enfants prématurés et de réduire ainsi le nombre de transferts à l'étranger.

La dernière étape de la visite a permis au Ministre de visiter le service national des urgences pédiatriques de la KannerKlinik. Au delà d'une visite guidée des lieux, le Ministre a été renseigné sur les différentes mesures structurelles et organisationnelles mises en place en vue de mieux pouvoir accueillir les enfants accompagnés des parents et de réduire les temps d'attente. Parallèlement, le fonctionnement et le rôle important de la Maison médicale pédiatrique ont été relevés.

Visite du Vice-Premier ministre, ministre de la Santé, Monsieur Étienne Schneider au CHL

 

Le Vice-Premier ministre, ministre de la Santé, Étienne Schneider, était en visite au CHL ce vendredi 12 juillet 2019.

La visite était guidée par Monsieur Paul Mousel, président de la Commission administrative du CHL, le Dr Romain Nati, Directeur général du CHL, ainsi que par les autres membres du comité de direction du CHL.

L'occasion de faire découvrir au Ministre les différentes missions de l'hôpital lesquelles lui ont été attribuées par sa loi générique de 1975, ses nombreuses activités d'hôpital aigu, ainsi que son organisation et son fonctionnement unique. Le CHL est en effet le seul centre hospitalier du pays dans lequel des médecins travaillent comme salariés à plein temps à l’hôpital et où les départements cliniques, au nombre de 13, sont gérés en binôme par un médecin chef de département et un cadre soignant chef de département. La création de cliniques mono-thématiques et de parcours patients clairement définis, ceci pour une meilleure coordination des soins et des spécialistes autour du patient, est une autre particularité du CHL. Après un tour d'horizon des différents équipements de pointe dont l'hôpital dispose, le Ministre a également été renseigné sur l'état d'avancement de la planification du Nouveau Bâtiment Centre dont les travaux vont débuter en 2021 pour une mise en exploitation courant 2025.

Enfin, un focus particulier était mis sur l'accréditation JCI du CHL. Depuis juin 2018, le CHL est le premier et l’unique hôpital luxembourgeois à avoir obtenu l’accréditation par la Joint Commission International (JCI), principal organisme mondial d’accréditation médicale. Plus de 600 hôpitaux sont accrédités dans le monde dont une centaine d’hôpitaux universitaires. L’accréditation JCI marque un grand pas en avant pour le CHL et pour tout le secteur hospitalier du Luxembourg. Elle est le reflet du travail de grande qualité accompli et de l’implication exemplaire, au quotidien, par l’ensemble des collaborateurs de l’hôpital.

Un parcours intéressant à travers le Centre Mère-Enfant (Maternité et KannerKlinik) du CHL fut ensuite proposé au Ministre afin de se familiariser avec les infrastructures et les parcours cliniques en place, et d'échanger avec les responsables médico-soignants qui ont accompagné la visite depuis la Maternité. A relever qu'à la Maternité, en 2018, la hausse du nombre d'accouchements a été de +7,8% par rapport à 2017. C'est ainsi la première fois qu'une maternité luxembourgeoise dépasse le seuil de 2800 accouchements par an. Un vrai défi pour les équipes et en même temps un signe que les patientes apprécient visiblement la prise en charge pluridisciplinaire qui leur est proposée dans un cadre agréable et sécurisé.

En passant par la passerelle qui relie directement la Maternité à la Kannerklinik, la visite fut poursuivie au service national de néonatologie. Celui-ci prend en charge les détresses vitales de l'enfant, des nouveau-nés et des très grands prématurés avec la présence en continu d'un réanimateur pédiatrique. Afin de faire face à l'activité croissante de ce service, le Ministre était informé des travaux d'agrandissement actuellement en planification, ceci afin de pouvoir accueillir davantage d'enfants prématurés et de réduire ainsi le nombre de transferts à l'étranger.

La dernière étape de la visite a permis au Ministre de visiter le service national des urgences pédiatriques de la KannerKlinik. Au delà d'une visite guidée des lieux, le Ministre a été renseigné sur les différentes mesures structurelles et organisationnelles mises en place en vue de mieux pouvoir accueillir les enfants accompagnés des parents et de réduire les temps d'attente. Parallèlement, le fonctionnement et le rôle important de la Maison médicale pédiatrique ont été relevés.

Des photos de cet événement sont téléchargeables ici.

Contact Presse : Nadine Kohner  - Tél.: +352 4411-3838 - E-Mail: kohner.nadine [at] chl.lu

Le CHL cherche pour son service de pneumologie un/une médecin spécialiste (h/f) en pneumologie

 

Hôpital de pointe avec 600 lits et centre de référence national pour de nombreuses disciplines, le Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL) assure une activité de diagnostic et de traitement innovante répondant à des standards de qualité internationaux reconnus et accrédités par la Joint Commission International (JCI), ainsi qu’une mission d’enseignement et de recherche en tant qu’établissement public.

Le CHL cherche pour son service de pneumologie un/une Médecin spécialiste (h/f) en pneumologie, sous contrat à durée indéterminée à temps plein.

Votre profil :

  • vous êtes médecin-spécialiste en pneumologie  avec une expertise approfondie dans tous les domaines de la pneumologie, et un intérêt particulier dans des domaines spécifiques comme  l’oncologie thoracique, les pathologies du sommeil, les pathologies interstitielles pulmonaires  ou l‘HTAP,
  • vous êtes attiré par le travail en équipe et la collaboration interdisciplinaire et interprofessionnelle,
  • vous maîtrisez au moins deux langues (français, allemand +/- anglais) et vous êtes disposé à vous familiariser avec la langue luxembourgeoise.

Notre offre :

  • une activité clinique intéressante et diversifiée au sein d’une équipe collégiale avec une hiérarchie horizontale,
  • dans un service de pneumologie avec une unité d’endoscopie et un laboratoire d’exploration fonctionnelle respiratoire parfaitement équipés, une unité stationnaire spécifique et un laboratoire du sommeil avec quatre emplacements.
  • un terrain de stage en collaboration avec différentes universités européennes,
  • un cadre de vie agréable au cœur de l‘‘Europe, dans une capitale qui se distingue par sa qualité de vie élevée, son ambiance internationale et sa richesse culturelle,
  • une rémunération attractive en tant que médecin employé bénéficiant des avantages sociaux et fiscaux que procure le Luxembourg, une crèche gérée par le CHL et un régime complémentaire de pension 

Pour plus d’information n’hésitez pas à visiter notre site internet www.chl.lu ou à nous contacter par mail à direction.medicale [at] chl.lu

Merci d’envoyer votre Curriculum Vitae accompagné d’une lettre de motivation à la Direction médicale du Centre Hospitalier de Luxembourg, 4 rue Barblé, L-1210 Luxembourg. 
 

NB : Lors du recrutement, le candidat fournira les documents attestant qu'il remplit les conditions de moralité et d’honorabilité légalement exigées.

Le CHL recrute un médecin spécialiste en pédiatrie (m/f)

 

Le Centre Hospitalier de Luxembourg 
Hôpital de 600 lits avec mission d’enseignement et de recherche recrute

Le CHL recrute un médecin spécialiste en pédiatrie (m/f)

Avec compétence en Oncologie et Hématologie pédiatrique, pour le Secteur National d'Onco-Hématologie Pédiatrique. Sous contrat à durée déterminée de 24 mois à temps partiel (80%).
 

Votre mission :

En collaboration avec les autres pédiatres et médecins spécialistes du CHL, vous assurerez le développement de l'activité du Secteur National d'Onco-Hématologie Pédiatrique qui assure la prise en charge de toutes les pathologies tumorales malignes, hématologiques bénignes et malignes de l'enfant.


Votre profil :

  • Diplôme de médecin spécialiste en Pédiatrie et autorisation d’exercer la médecine au Grand-Duché de Luxembourg délivrée par le Ministère de la Santé.
  • Expérience d'au moins 2 ans en tant que pédiatre dans un service d'onco-hématologie pédiatrique.
  • Connaissance d’au moins une langue officielle du pays : français, allemand et/ou luxembourgeois.
     

Notre offre :

  • Un travail passionnant au sein de la clinique pédiatrique qui dispose de 73 lits répartis entre les services de pédiatrie générale (policlinique/urgences, hôpital de jour, onco-hématologie pédiatrique, néonatologie, soins intensifs pédiatriques, chirurgie pédiatrique, radiologie pédiatrique, neuro-pédiatrie et pédopsychiatrie).avec  également de nombreuses consultations de surspécialités pédiatriques : allergologie, cardiologie, dermatologie, diabétologie-endocrinologie, gastro-entérologie, génétique, néphrologie, pneumologie, cardiologie, etc.
  • Un contexte de modernisation et d’innovation favorisant l’initiative personnelle.
  • Un cadre de vie et une rémunération agréables avec un statut de médecin salarié.
  • Une formation médicale financée par l’hôpital.
  • La perspective d’un nouveau cadre de travail digitalisé et ultramoderne avec l’exploitation d’un tout nouvel hôpital à partir de 2024.
  • Les commodités d’une crèche à l'hôpital.
     

Pour plus d’information n’hésitez pas à visiter notre site www.chl.lu et à contacter par mail le chef de Département de la clinique pédiatriqueKieffer.Isabelle [at] chl.lu"> Kieffer.Isabelle [at] chl.lu.

Merci d’envoyer votre Curriculum Vitae accompagné d’une lettre de motivation à la Direction médicale du Centre Hospitalier de Luxembourg par mail à direction.medicale@chl.

NB : Lors du recrutement, le candidat fournira les documents attestant qu'il remplit les conditions de moralité et d’honorabilité légalement exigées.

Prévention des infections associées aux soins

 

Le CHL et l’INCCI étaient prêts pour la sixième Campagne nationale hygiène des mains !

La stratégie de promotion de l’hygiène des mains selon les cinq indications de l’OMS insiste sur l’amélioration des pratiques quel que soit le lieu où les soins sont réalisés dans le but de réduire les infections associées aux soins (nosocomiales).

Pour faciliter le déploiement de ce programme d’amélioration de la qualité et de sécurité des patients, les infirmier(e)s hygiénistes ont été à la rencontre du personnel au sein de leur lieu de travail durant le mois de mai. Une formation pratique à la technique de la désinfection hygiénique des mains a été donnée à 847 personnes.

L’intérêt suscité par l’ensemble du personnel montre l’implication grandissante de tous.

L’équipe de l'UPI (Unité de Prévention de l'Infection) remercie le personnel des différents services pour leur accueil chaleureux et leur collaboration.

L’HYGIENE DES MAINS : notre défi au quotidien


 

Mise en place au CHL de la directive européenne luttant contre les médicaments falsifiés

 

Dans le cadre de la lutte contre les médicaments falsifiés, la Commission européenne a voté une directive qui est entrée en application dans toute l'Europe (sauf en Grèce et en Italie) le 9 février dernier.

Depuis cette date, pour tous les médicaments sur ordonnance, les pharmacies hospitalières sont tenues dès réception :

  • de s'assurer que les boites disposent d'un dispositif d'inviolabilité ;
  • de décommissionner la boîte de la base de données européennes, en scannant son datamatrix.

Pour la pharmacie du CHL qui assure la réception pour le compte du CHL, de l'INCCI, de l'HIS, du CPL, du Centre de rétention, de l'OLAI, et du COSL (et prochainement du Centre de réhabilitation de Colpach), ce sont plus de 370 000 boites de médicaments qui devront désormais être scannées chaque année, garantissant ainsi notre application à la réglementation européenne.

Pages