S.A.R. la Grande-Duchesse en visite à la KannerKlinik

 

Pour montrer sa solidarité envers le TELEVIE et son engagement dans la lutte contre le cancer, S.A.R. la Grande-Duchesse a rencontré des enfants atteints d'un cancer et leurs parents lors d'une visite récente à la KannerKlinik.

La Grande-Duchesse s'est montrée très attentive au vécu des petits patients et a longuement pris du temps avec chacun pour échanger, discuter et partager un moment convivial.

La visite a été clôturée par une petite cérémonie à l'occasion de l'anniversaire de S.A.R. la Grande-Duchesse.

Découvrez ici le reportage de RTL sur cette visite.

L’œil, une fenêtre avec vue sur le cerveau. La recherche biomédicale au Luxembourg soutenue par le Rotary

 

Les Rotary Clubs du Luxembourg soutiennent depuis des années la recherche sur le cerveau avec beaucoup de succès. En vue d’encourager davantage la recherche biomédicale, les clubs rotariens du Luxembourg, en collaboration avec leurs amis rotariens de Briey et Salernes, ainsi que la fondation Rotary située aux États-Unis, qui fête son centenaire cette année-ci, ont lancé le projet « Hope 4 Parkinson ». Grâce à ce projet, les chercheurs et médecins présents à l’événement ont reçu un nouvel instrument d’une valeur de 75.000 EUR, dans un cadre festif au CHL. Il s’agit d’un instrument tomographie de cohérence optique, encore appelé instrument OCT, qui génère des images tridimensionnels en haute définition de tissus biologiques.

Prof. Dr Nico Diederich, neurologue au CHL et chercheur partenaire au Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) à l’Université du Luxembourg, explique : « Cet instrument est utilisé normalement afin de regarder profondément dans l’œil humain. Cependant, l’instrument OCT, donné par le Rotary Club, sera utilisé pour la première fois dans un tout autre domaine, notamment le domaine de la recherche neurologique. Nous souhaitons investiguer si et comment l’analyse OCT peut faciliter la diagnose des maladies neurodégénératives.*

Le focus de notre projet de recherche est l’analyse détaillée de la rétine : des études précédentes ont suggéré qu’en cas d’une maladie neurodégénérative, comme la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ou une sclérose en plaques, la rétine semble être plus fine que normalement. Ainsi, nous pouvons comparer l’œil comme une "fenêtre avec vue sur le cerveau". En collaboration avec des chercheurs du LCSB, Prof. Dr. Diederich souhaite analyser cette hypothèses et autres, pour ainsi trouver de nouveaux indices, encore appelés biomarqueurs, en relation avec des maladies neurodégénératives. Les chercheurs et médecins espèrent que ces biomarqueurs, ensemble avec d’autres tests visuels et coginitifs peuvent servir à améliorer les diagnostiques des maladies dégénératives dans un futur proche.

Parmi les invités, il y avait la ministre de la santé Lydia Mutsch, qui est aussi membre du Rotary, le directeur du CHL Dr Romain Nati, l’ancien gouverneur du district D1630 Norbert Friob, Prof. Dr. Nico Diederich et le directeur du LCSB Prof. Dr. Rudi Balling. À cette occasion, les invités ont eu la possibilité de visiter et participer à une première démonstration de l’OCT.

Enfin, Prof. Dr. Diederich remercie les Rotary Clubs : « Nous tenons à remiercier les Rotary Clubs et la Fondation Rotary chaleureusement pour leur don généreux et pour leur soutien de la recherche. Ceci nous permet d’établir de nouvelles technologies au Luxembourg pour le bien des patients. »

Nouvelle étude sur le "Freezing de la marche" chez le patient parkinsonien menée au CHL

Le freezing de la marche ou lorsque les patients atteints de la maladie de Parkinson sont comme pétrifiés : une étude clinique menée au CHL teste une nouvelle technique de stimulation cérébrale profonde combinée pour lutter contre les blocages de la marche.

Des neuroscientifiques sont parvenus récemment à mettre au point une « stimulation cérébrale profonde combinée », qui doit permettre d'aider les patients atteints de la maladie de Parkinson qui souffrent de blocages de la marche, un phénomène jusqu'ici difficilement contrôlable. Une étude multicentrique, qui est aujourd'hui notamment conduite au CHL, examine ce nouveau procédé destiné à lutter contre ce qu'on appelle le « freezing de la marche ».

Le « freezing de la marche » survient généralement à un stade avancé de la maladie de Parkinson et touche près de 60 à 80 % de l'ensemble des patients. Ni les médicaments classiques ni la stimulation cérébrale ordinaire ne pouvaient jusqu'ici traiter correctement ce phénomène de pétrification, qui contribue à dégrader encore davantage la qualité de vie des personnes concernées en provoquant de dangereuses chutes. L'apparition d'une nouvelle thérapie contre ces blocages est donc une information importante pour les patients.

Une étude pilote réalisée en 2013 à l'Université de Tübingen auprès de 12 patients a permis de constater que la nouvelle « stimulation cérébrale combinée » améliorait le traitement du freezing de la marche d'environ 40 % par rapport à la meilleure thérapie jusqu'alors disponible. Après trois semaines, la qualité de vie des participants à l'étude s'est elle aussi quelque peu améliorée, grâce à une meilleure mobilité.

 

Une étude clinique, à laquelle le CHL participe, teste actuellement une nouvelle méthode pour lutter contre les blocages de la marche

Une nouvelle étude multicentrique à laquelle des centres de recherche réputés dans le domaine de la maladie de Parkinson, notamment à Tübingen, Munich, Hambourg, Leipzig, Ratisbonne et Luxembourg, collaborent étroitement doit maintenant se pencher, entre autres, sur les résultats de l'étude pilote.

Le professeur Rejko Krüger, neurologue au Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL) et chef de groupe de recherche au Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) de l'Université du Luxembourg, nous explique ici d'autres points importants de cette nouvelle option thérapeutique : « Jusqu'à présent, nous avons pu démontrer sur un petit groupe de patients que celui-ci profitait de manière significative de la nouvelle option thérapeutique. Afin de pouvoir intégrer cette dernière dans les recommandations thérapeutiques générales, nous allons devoir, au cours de la prochaine étape, prouver que ce résultat prometteur peut être confirmé auprès d'un grand nombre de patients dans différents lieux en Allemagne et au Luxembourg. »

L'étude actuelle est ainsi réalisée auprès de 54 patients atteints de la maladie de Parkinson qui souffrent de blocages de la marche. La conception de l'étude, divisée en deux groupes parallèles, prévoit qu'une moitié des participants à l'étude reçoive le traitement de la stimulation cérébrale combinée, tandis que l'autre moitié bénéficierait de la meilleure forme possible de thérapie classique. Cette méthode devrait ainsi prouver scientifiquement la supériorité escomptée de la nouvelle forme de thérapie.

 

Étude utile pour le traitement futur des patients atteints de la maladie de Parkinson qui souffrent de blocages de la marche

« Les résultats de cette étude sont pour nous d'une importance considérable. Ils nous indiquent la voie à suivre pour traiter à l'avenir, à l'aide de la stimulation cérébrale profonde, les patients atteints de la maladie de Parkinson qui souffrent de blocages de la marche, pour lesquels nous ne disposons pas encore à ce jour de forme de thérapie satisfaisante », explique le docteur Frank Hertel, neurochirurgien au CHL et responsable du Centre de stimulation cérébrale profonde du Luxembourg, à propos de l'étude en cours. Il ajoute : « Bien que la stimulation cérébrale profonde soit déjà depuis longtemps une forme thérapeutique efficace, nous voyons son potentiel d'amélioration pour nos patients. » C'est pourquoi les deux médecins font des recherches avec le concours du LCSB et de l'école technique supérieure de Trèves (Fachhochschule Trier) sur de nouveaux progrès, afin de pouvoir offrir à leurs patients la meilleure thérapie qui soit dans l'état le plus avancé de la recherche. Ces nouvelles approches en matière de recherche devront être développées au cours des prochaines années.

 

Importance pour le Luxembourg et ses patients

Selon M. Krüger, le Centre national d'excellence pour la recherche sur la maladie de Parkinson « NCER-PD » a entre-temps acquis une grande renommée à l'échelle internationale, ce qui permet aux chercheurs luxembourgeois d'être de plus en plus souvent intégrés à des études internationales de haut niveau.

« Il s'agit là d'un aspect fondamental de notre travail, car cela doit permettre aux patients du Luxembourg de profiter, si possible directement, des initiatives en matière de recherche. À titre d'exemple, sept patients luxembourgeois prennent part à l'étude clinique randomisée actuelle », déclare le professeur Rejko Krüger, qui souligne ainsi l'importance de ces travaux pour le Luxembourg : « C'est ainsi que nous pourrons faire bénéficier le plus vite possible nos autres patients des résultats de ces études grâce à de nouveaux concepts thérapeutiques »

2e Semaine de la sécurité hospitalière au CHL

 

Du 21 au 25 octobre, le CHL organise la 2e semaine de la sécurité hospitalière.

Le CHL met la qualité et la sécurité des soins au cœur de ses préoccupations. C’est dans ce contexte que le CHL organise depuis 2015 la « semaine de la sécurité hospitalière ». L’objectif est de sensibiliser les professionnels de santé, patients et le grand public à la sécurité dans les soins.

Pour le grand public, plusieurs stands d’information et ateliers interactifs de partenaires du CHL (Help, Hëllef Doheem, l’Hôpital Intercommunal de Steinfort et le Centre DeWidong) seront présents au niveau du hall d’entrée du CHL Centre. L’objectif est d’informer et de sensibiliser à la prise en charge globalisée et sécurisée du patient à sa sortie de l’hôpital. Les thèmes abordés concernent notamment la prévention des chutes, la rééducation et l’hygiène des mains.

  

Grande affluence lors de la Journée du Diabète organisée au CHL

 

A l’occasion de la Journée Mondiale du Diabète, organisée le lundi 14 novembre 2016 par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé, le CHL s’est mobilisé pour dépister et informer le grand public.

Plus de 500 personnes ont profité de cette journée pour participer aux différents ateliers proposés et ainsi se rendre compte du rôle et de l’implication du CHL dans sa mission de prévention et de promotion de la santé. Environ 70 personnes ont fait le test de dépistage du diabète et plus de 60 collaborateurs du CHL se sont renseignés sur les nouvelles technologies dans le domaine de la prise en charge du patient diabétique.

Le projet de construction « Nouveau Bâtiment CHL Centre » est présenté

 

Le projet du « Nouveau Bâtiment Centre » du Centre Hospitalier de Luxembourg se précise avec la sélection du groupement d’architectes et ingénieurs.

A  l’issue du concours européen de planification architecturale « Nouveau Bâtiment Centre » lancé officiellement en juillet 2015, l’équipe représentée par le mandataire M3 Architectes - dénommée «4bund Planungsgemeinschaft » - a été sélectionnée pour concevoir un nouvel hôpital fonctionnel, agréable, moderne et évolutif, adapté aux besoins et attentes des patients et des professionnels de santé.

La construction du nouvel hôpital sera réalisée sur le terrain de l’ancienne Maternité le long de la route d’Arlon entre le Val Fleuri et la rue Pierre Federspiel. 
Afin de mieux répondre aux besoins sanitaires du pays, le Conseil de gouvernement luxembourgeois avait donné en décembre 2014 son accord de principe pour la construction d’un nouveau bâtiment Centre de 464 lits.

Pour la construction de ce nouveau bâtiment, une analyse fonctionnelle et organisationnelle a eu lieu début 2015. L’objectif sera d’accueillir les patients dans un établissement répondant aux exigences de fonctionnalité, d’organisation hospitalière et de modernité tout en mettant en exergue son caractère humain.

Le groupement lauréat procèdera désormais à la finalisation d’un avant-projet sommaire (APS) ensemble avec les équipes internes du CHL et les démarches d’autorisation pourront dès lors débuter.

Le début des travaux est prévu pour 2018 après obtention de l’accord du Conseil de gouvernement et le vote d’une loi de financement y afférente.

 

Le groupement « 4bund Planungsgemeinschaft » a été sélectionné par un jury international pour avoir placé les objectifs et exigences suivants au cœur de son projet architectural :

  • la conception d’un hôpital qui s’intégrera parfaitement dans le paysage urbain, en respect du caractère architectural du quartier. Ensemble avec le nouveau bâtiment de la CSSF, le bâtiment fera office de porte d’entrée vers la ville de Luxembourg en venant de l’ouest.
  • la conception clinique intelligente veillant au bon fonctionnement de l’hôpital et ergonomique favorisant les échanges et le travail interdisciplinaire. La recherche et l’enseignement seront intégrés dans toutes les activités. Le nouvel hôpital :
    • intégrera architecturalement les surfaces requises pour l’INCCI (Institut National de Chirurgie Cardiaque et de Cardiologie Interventionnelle),
    • hébergera les surfaces actuelles du site clinique « CHL Eich », 
    • sera relié architecturalement et fonctionnellement aux bâtiments Annexe 1 et Annexe 2 de l’actuel bâtiment CHL Centre (Hôpital Municipal),
    • sera relié au Centre Mère-Enfant par une passerelle vers la nouvelle Maternité du CHL,
    • prévoit l’emplacement de deux héliports sur le toit de l’hôpital avec accès direct aux blocs opératoires et flux optimisé vers la Maternité et le service national de néonatologie,
    • regroupera les unités de soins intensifs à proximité directe du bloc opératoire et de l’hôpital de jour chirurgical,
    • regroupera sur un lieu unique certaines activités (laboratoires, radiologie, consultations ambulatoires…).
  • l’optimisation des flux grâce à la séparation des flux fonctionnels (personnel, visiteurs, patients, logistique, etc.), et à la séparation des zones hospitalière et ambulatoire pour favoriser la quiétude des personnes hospitalisées. Le flux des urgences sera également optimisé.
  • la construction d’un bâtiment durable : construire l’hôpital de demain, c’est aussi construire un hôpital éco-responsable qui limite les consommations en énergie et eau, respectivement qui veille à la qualité de l’air et au recyclage. Le nouvel hôpital sera certifié « DGNB Gold ».
  • la construction d’un bâtiment modulable, flexible dans son utilisation, afin de pouvoir répondre aux besoins actuels et futurs dus au développement rapide de la médecine et permettant le développement en continu de cliniques monothématiques (centres de compétence) pour des pathologies spécifiques.
  • la conception d’un hôpital à caractère humain, rassurant et performant pour le patient, notamment en veillant à la taille et à la hauteur des bâtiments. Les distances à parcourir devront être courtes, les parcours logiques et fluides. Le respect de l’intimité du patient est au cœur du projet.

 

Quels seront les bénéfices pour le patient ?

Le bâtiment simplifiera le parcours du patient. Il permettra une orientation aisée et intuitive par des circuits clairs et lisibles. La séparation des flux ambulatoires et stationnaires rendra l’orientation plus aisée.

La sécurité et l’intimité du patient seront prioritaires: le nouvel hôpital contribuera à offrir des soins de qualité, à la pointe de la modernité et de la sécurité. La séparation des flux permettra un meilleur respect du droit à la confidentialité et à l’intimité du patient.

Les conditions d’hébergement ont un réel impact sur la qualité du séjour du patient dans un établissement de santé. Conçu autour du concept de « healing environment », le nouvel hôpital doit être conçu pour être confortable et apaisant. Le taux de chambres à un lit augmentera considérablement. Toutes les chambres seront équipées d’une salle de bain. L’accent sera mis sur un apport maximal en lumière du jour et offrant une vue apaisante aux patients sur la verdure/nature.

 

Quels seront les bénéfices pour le personnel ?

Les espaces de travail et de soins seront conçus pour être fonctionnels et s’adapter aux réalités quotidiennes des professionnels.

La création de conditions optimales pour une proximité entre les professionnels des différents domaines sera prioritaire. L’objectif sera de favoriser l’interdisciplinarité, d’optimiser l’échange et le dialogue.

Les flux logistiques optimisés impacteront directement les conditions de travail.

 

Le nouvel hôpital en quelques chiffres :

  • Budget global de 364 millions d’euro accordé par le Conseil de gouvernement en décembre 2014
  • Une surface nette totale de 46.000 m2
  • 11 niveaux dont 3 en sous-sol
  • 15 salles opératoires CHL et 3 salles opératoires INCCI
  • 444 lits CHL et 20 lits INCCI
  • 380 chambres
  • 60% des lits en chambres individuelles
  • 2 héliports
  • Parking souterrain de 450 emplacements
  • Urgences adultes : capacité d’accueil jusqu’à 315 patients par jour

 

Dates-clés du projet :

  • Mars 2017: Dépôt de l’Avant-projet sommaire
  • Avril 2018: Dépôt de l’avant-projet définitif
  • Fin 2018: Début des travaux
  • 2023: Fin des travaux

 

Composition du groupement lauréat du concours de planification « Nouveau Bâtiment Centre » :

« 4bund Planungsgemeinschaft » :

  • M3 Architectes S.A (LU)
  • Wörner Traxler Richter Planungsgesellschaft mbH (DE)
  • Goblet Lavandier & Associés (LU)
  • BEST Ingénieurs-Conseils (LU)
  • R&P Ruffert Ingenieurgesellschaft mbH (DE)
  • Club L94 Landschaftsarchitekten (DE)

 

Téléchargez le dossier de presse ici. (Illustrations HD / Communiqué en PDF / Présentation du Dr Nati en PDF).

 

Cérémonie des étoiles

 

Le Service d’accompagnement en deuil périnatal du CHL vous invite à la "Cérémonie des étoiles".

Chers parents, chère famille, chers amis,

Les jours, les semaines et les mois qui suivent la perte d’un bébé peuvent s’avérer très douloureux et difficiles à vivre. L’équipe soignante vous encourage à ne pas rester seuls.

La «Cérémonie des étoiles» est une commémoration en l’honneur des bébés décédés au début de leur vie. Elle a lieu chaque année, le premier samedi d’octobre.

Cette année, elle se tient le samedi 1 octobre 2016 à 15 heures en l’église de Roodt/Syre. (Parking derrière la Police Grand-Ducale: 24 rte de Luxembourg, 6916 Roodt-sur-Syre, Luxembourg)

Cette cérémonie s’adresse aux parents, frères et sœurs, familles, amis, ...
Elle se veut simple et au-delà de vos convictions religieuses et philosophiques. Elle se déroule en plusieurs langues (français, luxembourgeois, portugais, allemand et anglais). Après la cérémonie, vous êtes invités à vous réunir autour d’un café au Centre Culturel situé en face de l’église. Une animation pour les enfants est prévue.

Pour toute question, n’hésitez pas à consulter les responsables des équipes soignantes : Néonatalogie : 4411-8863 / Post-partum : 4411-8151 / Salle d’accouchement : 4411-8471

Les équipes de la Materniteé et de la Clinique Pédiatrique. L’aumônerie du CHL
Soutenu par la direction du CHL, Les groupes Eidel Aërm, Weesen Elteren et Pimpampel, les représentants de différents cultes du Luxembourg.

 

La Maternité du CHL fête son 1er anniversaire

 

Ce 14 août 2016 la nouvelle Maternité du CHL a fêté son 1er anniversaire. 

Le nouveau bâtiment de 14.000m2 qui a ouvert ses portes officiellement le 14 août 2015 est relié directement à la KannerKlinik ainsi qu’aux autres bâtiments du CHL. Son architecture innovante a été soutenue par l’élaboration de parcours cliniques spécifiques, qui permettent de mieux répondre aux exigences de santé publique et aux besoins des patientes.

Les premiers résultats positifs confirment le travail de longue haleine déployé par les équipes: plus de 10% de naissances en un an, une diminution considérable des césariennes et une augmentation impressionnante des consultations autour de la naissance avec nos sages-femmes et autres acteurs impliqués dans la prise en charge de la femme tout au long de sa grossesse.

Cinq nouveaux gynécologues collaborent avec les équipes de la nouvelle Maternité depuis son ouverture, ce qui augmente considérablement l’accessibilité à cette nouvelle infrastructure en cas de grossesse ou tout autre problème de santé touchant la femme.

 

La Maternité G.-D. Charlotte propose une offre de soins globale

La nouvelle Maternité du CHL est basée sur une approche d'un Centre Mère-Enfant visant la meilleure prise en charge possible de la femme, des enfants et des familles qui sont accueillis en dispensant des soins efficients, et de haute qualité.

 

Les concepts de prise en charge de la nouvelle Maternité mettent notamment le focus sur :

  • l’accompagnement des femmes, des enfants, des familles dans leur parcours clinique,
  • l’accompagnement de la parentalité en préparant aux rôles de parents,
  • les pathologies du sein,
  • le désir de la grossesse et la PMA,
  • la prévention de la santé publique pour les femmes et les enfants

Les visions et leitmotivs ayant guidé la réalisation de la nouvelle Maternité ont été transposées : la mise en place d’une structure moderne et innovante dans le respect de l’héritage de l’ancienne Maternité, la création d’un centre d’excellence garantissant la sécurité et la qualité des soins et accessible à tous, mais aussi d’une structure en mouvement développant de nouvelles offres de soins pour répondre au mieux aux attentes et besoins des patients.

 

Un premier bilan très positif 

Pour le Dr Didier Van Wymersch, Directeur médical adjoint du CHL, le bilan de cette première année est plus que positif : « Presque toutes nos attentes ont été satisfaites. Beaucoup de concepts novateurs ont pu être mis en œuvre grâce au dynamisme et à l’énergie de nos équipes. Bien sûr, il a aussi fallu un certain temps de rodage. Depuis l’ouverture, les flux, l’organisation et les compétences de nos collaborateurs ont pu encore être harmonisés ». 

Monique Birkel, Directrice des soins du CHL, souligne : « le défi était relevé: nous n’avons pas simplement changé de bâtiment ; nous avons en même temps repensé, réinventé et ajusté nos processus de travail. L’emménagement a demandé à nos équipes médico-soignantes un effort considérable d’adaptation, ceci aussi bien en termes d’environnement de travail que de pratiques professionnelles. Nous constatons un impact positif non seulement sur la performance clinique mais aussi sur l’efficience organisationnelle ».

En reliant les bâtiments de la KannerKlinik et de la nouvelle Maternité, les salles de naissance sont désormais situées à proximité immédiate du service de néonatologie. Une prise en charge sécurisée et une diminution de stress pour le bébé lors du transport en sont le résultat. Le rapprochement de la maman et du bébé hospitalisé au sein du service de néonatologie et de soins intensifs pédiatriques est ainsi aussi facilité.

« Grâce à la l’excellente collaboration entre nos obstétriciens, médecins anesthésistes et sages femmes, de nombreux concepts innovants ont vu le jour.  Nous avons e.a. pu élargir les traitements de la douleur en salle d’accouchement avec, à nos yeux, un impact sur le taux des césariennes qui a diminué de 6% en un an. L’excellent suivi proposé en pré- et postanatal nous a permis de réduire la durée moyenne de séjour à trois jours pour les naissances normales comme les parents sont mieux préparés à leur nouveau rôle », souligne encore le Dr Van Wymersch. 

Les nouvelles infrastructures permettent également une meilleure prise en charge du couple en désir de grossesse. Grâce aux infrastructures/flux adaptés, le suivi de ces couples est désormais possible en toute discrétion et confidentialité.

Les différentes activités de mammographie du CHL ont aussi été regroupées sur le site de la nouvelle Maternité dans l’unité de sénologie, à proximité directe des services de gynécologie et d'oncologie. La femme atteinte d'un cancer du sein est ainsi accueillie dans un parcours bien défini pour répondre au plus à ses besoins et ses attentes. Cette unité, certifiée ISO 9001 : 2008 depuis 2014, vise une amélioration continue de la qualité de ses activités

Un projet innovant portant une attention spéciale à la femme pendant et après la ménopause, et s’adressant aux femmes à partir de 45 ans, sera lancé dès ce mois d’octobre 2016.

 

La nouvelle Maternité en quelques chiffres :

  • Depuis son ouverture officielle le 14 août 2015, plus de 2.030 enfants on vu le jour à la nouvelle Maternité. Ce chiffre correspond à une augmentation de 10% par rapport à la même période de l’année d’avant. 
  • Les « entretiens avec les sages-femmes » proposés autour de la naissance ont doublé depuis l’ouverture de la nouvelle Maternité. 
  • La coopération étroite entre les équipes médico-soignantes et les futurs parents, ainsi que l'utilisation de thérapies innovantes autour de la gestion de la douleur pendant l’accouchement, ont permis une diminution du taux de césariennes de 37% à 31%. 
  • La durée moyenne de séjour après un accouchement normal a été diminuée à 3 jours.
  • Depuis son ouverture, la Maternité a pu accueillir cinq nouveaux gynécologues pour accompagner les patientes.
  • Les horizons des patientes sont très variés : en 2015, 71% des parturiantes étaient non luxembourgeoises représentant 102 nationalités, et 14% étaient frontalières soit 308 femmes ayant accouché qui étaient non résidentes au Luxembourg.

Vous êtes jeune diplômé(e), et vous recherchez un premier emploi?

 

Nous recrutons des jeunes Professionnels de Santé pour les métiers suivants : infirmier, ATM de chirurgie, infirmier en anesthésie et réanimation, infirmier en pédiatrie, infirmier psychiatrique.

Nous vous offrons :

  • un cadre de travail agréable
  • des conditions de travail axées sur le bien être
  • des possibilités d’évolution professionnelle
  • un accompagnement et des formations pour vous permettre de développer votre projet professionnel
  • un métier orienté vers l’excellence professionnelle

Intéressé(e) ?
N’hésitez pas à transmettre votre curriculum vitae via la rubrique emploi (candidatures spontanées).

Toujours plus de naissances au CHL

 

Pour la troisième fois de son histoire, la Maternité G. D. Charlotte du CHL a dépassé le cap des 2000 accouchements sur un an, soit 2 241 naissances en 2015 (2 072 naissances en 2013 et 2 262 en 2014). De plus en plus de patientes font ainsi confiance au CHL pour le suivi de leur grossesse et la prise en charge de leur accouchement : + 17 % en 5 ans, versus + 4 % au niveau national (données de la Statec).

Les horizons des patientes sont très variés : en 2015, 71 % des parturientes étaient non-luxembourgeoises représentant 102 nationalités, et 14 % étaient frontalières soit 308 femmes ayant accouché qui étaient non-résidentes au Luxembourg.

Face à cette diversité, les équipes du CHL ont à cœur de pouvoir offrir à chaque femme d’accoucher selon ses attentes ou ses traditions, sans mettre en péril la sécurité et la santé de la mère ou de l’enfant, et que cela ne soit pas contraire au fonctionnement de l’hôpital et à la santé des autres patientes.

Pages