Le CHL publie son rapport annuel 2015

 

Le rapport annuel 2015 souligne les différentes facettes du dynamisme du CHL, garants de l’accomplissement de nos missions d’établissement public au services des patients et de la société luxembourgeoise.

 

Focus 2015

L’année 20015 a notamment été marquée par l’engagement et la dynamique de nos équipes autour de la mise en œuvre du Plan National Cancer. La prise en charge de patients atteints d’un cancer réclame une démarche interdisciplinaire, ainsi que des adaptations constantes aux nouvelles connaissances scientifiques. Les orientations stratégiques du CHL contribuent activement à faire progresser les compétences autour du dépistage, du suivi des patients pendant et après le cancer, de la recherche et de l’enseignement en cancérologie.

La mobilisation de toutes nos équipes a également permis l’ouverture de la nouvelle Maternité dans les délais et en respect des budgets en août 2015. En reliant les bâtiments de la KannerKlinik et de la nouvelle Maternité, le concept de centre Mère-Enfant a pu être concrétisé architecturalement. Ce dernier a été longuement réfléchi par les équipes et vise la meilleure prise en charge possible de la femme, des enfants et des familles qui sont accueillis en dispensant des soins efficients et de haute qualité.

 

Démarche Qualité

La démarche qualité, engagée par le CHL depuis de nombreuses années, a été illustrée 2015 par l’obtention de la certication ISO pour le laboratoire de biologie clinique et de la stérilisation, et le renouvellement de la certication du service de dialyse, de l’unité de sénologie et du Centre National PET.

Le CHL met la sécurité de ses patients au cœur de ses préoccupations. C’est dans ce contexte que le CHL a organisé en 2015 la première édition de la «semaine de la sécurité hospitalière». Concept d’apprentissage innovant, le CHL espère par ailleurs que la semaine de la sécurité hospitalière s’étend sous peu à tous les établissements de soins du pays.

Dans les années à venir, le CHL poursuivra et intensifiera encore davantage ses efforts de la sécurisation des soins au sein de son institution, ceci en vue de l’obtention en 2018 de l’accréditation hospitalière selon le référentiel JCI (Joint Commission International).

 

Amélioration continue au bénéfice du patient

Tous les projets réalisés par les équipes du CHL en 2015, qu’ils soient d’ordre médical, scientifique, académique ou autre, sont le fruit d’un travail marqué par une volonté d’amélioration continue des pratiques au bénéfice des patients.

Le rapport 2015 relèvera e.a. l’introduction au CHL de nouvelles techniques de prise en charge, l’acquisition de nouveaux équipements pour un confort maximal et une sécurité optimisée du patient, ou encore les efforts déployés pour améliorer la communication externe envers le patient (nouveau site internet, présence accrue sur les réseaux sociaux).

L’exercice 2015 aura également été une année transitoire pour préparer la mise en place de la garde 50/50 en région centre, l’acquisition d’un logiciel informatique de gestion du dossier patient, ainsi que de la planification du projet de construction du nouveau bâtiment CHL Centre.

 

La version PDF est téléchargeable ici. Pour une lecture sur écran, nous vous conseillons d'utiliser le module ci-dessous.

 

Félicitations au Prof Rudolf Balling!

 

Le directeur de «Luxembourg Center for Systems Biomedicine», Rudolf Balling, a été nommé commandeur de l’ordre de mérite, pour ses travaux sur la recherche lors de l'acte civil solennel de la fête nationale à la Philarmonie.

Rappelons son engagement dans la recherche sur la maladie de Parkinson, avec la collaboration étroite entre l'Université de Luxembourg et la Parkinsonklinik du CHL et le LIH autour de projets de recherche communs dans ce domaine.

Le CHL présente les trois projets lauréats du concours de planification « Nouveau Bâtiment Centre »

 

Le projet lauréat à réaliser sera confirmé au mois d’octobre 2016.

Le lundi 13 juin, la Commission administrative du CHL a validé le vote et le classement établi par un jury international des trois projets lauréats du concours européen de planification architecturale « Nouveau Bâtiment Centre ».

Sur base d’une sélection préalable, le concours anonymisé relatif à la construction du nouveau bâtiment Centre sur l’actuel site du CHL avait été lancé officiellement le 29 juillet 2015.

Afin de mieux répondre aux besoins sanitaires du pays, le Conseil de gouvernement luxembourgeois avait donné en décembre 2014 son accord de principe pour la construction d’un nouveau bâtiment Centre de 464 lits. Le projet prévoit:

  • d’accueillir les patients dans un établissement répondant aux exigences de fonctionnalité, d’organisation hospitalière et de modernité tout en mettant en exergue son caractère humain.
  • d’intégrer architecturalement les surfaces requises pour l’INCCI (Institut National de Chirurgie Cardiaque et de Cardiologie Interventionnelle),
  • d’héberger les surfaces actuelles du site clinique « CHL Eich »,
  • d’être relié architecturalement et fonctionnellement aux bâtiments Annexe 1 et Annexe 2 de l’actuel bâtiment CHL Centre (Hôpital Municipal),
  • d’être relié au Centre Mère-Enfant par une passerelle vers la nouvelle Maternité du CHL,
  • d’héberger un parking sous-terrain de 450 emplacements.

Le nouveau bâtiment CHL Centre sera construit sur le terrain de l’ancienne Maternité le long de la route d’Arlon entre le Val Fleuri et la rue Pierre Federspiel.

 

Le choix du groupement d’études

Le concours de sélection constitue une phase de pré-qualification qui a duré de juillet 2015 à décembre 2015 qui a permis de retenir sept groupements (sur base de quatorze candidatures).

Ces groupements d’architectes, d’ingénieurs techniques et statiques et d’architectes paysagistes sélectionnés ont été invités à participer au concours de planification architecturale (avec remise de plans détaillés – échelle 1/200 ainsi qu’une maquette 1/500).

Selon la procédure du concours et en respect des dispositions légales en vigueur, le jury a évalué les projets anonymisés lors d’un examen approfondi les 06 et 07 juin 2016 afin d’établir un classement final. L’évaluation s’est faite sur base des critères architecturaux et fonctionnels suivants :

  • Respect des délais / Remise d’un dossier complet
  • Respect du programme fonctionnel des surfaces
  • Efficience de la planification des surfaces brutes / nettes
  • Efficience des flux patients / visiteurs / personnel
  • Organisation fonctionnelle interne des services cliniques
  • Concept architectural et urbain
  • Ecologie et Durabilité
  • Economicité

 

Trois lauréats confirmés par la Commission administrative

Ce lundi 13 juin, la Commission administrative du CHL a confirmé le respect de la procédure du concours et a validé le classement établi auparavant par le jury, à savoir :

  • Le premier prix revient au projet de l’équipe « M3 Architectes S.A »

 

  • Le deuxième prix est décerné au projet de l’équipe « Ludes Generalplaner GmbH »

 

  • Le troisième prix est attribué au projet de l’équipe « Nickl & Partner Architekten AG »

 

Cette prise de décision sera suivie d’une procédure de négociation avec les trois lauréats gagnants. En octobre 2016, la Commission administrative du CHL désignera le projet à réaliser.

Le groupement sélectionné procédera ensuite à la finalisation d’un avant-projet sommaire (APS) ensemble avec les équipes internes du CHL et les démarches d’autorisation pourront débuter.

Le début des travaux est prévu pour 2018 après obtention de l’accord du Conseil de gouvernement et le vote d’une loi de financement y afférente.

 

Les objectifs fonctionnels du nouveau bâtiment CENTRE

Pour la construction de ce nouveau bâtiment, une analyse fonctionnelle et organisationnelle a eu lieu début 2015. L’hôpital sera conçu autour des besoins du patient et permettra de dispenser les soins les plus avancés dans un cadre idéal. La recherche et l’enseignement seront intégrés dans toutes les activités. Plusieurs objectifs clés à respecter comprendront notamment:

  • la conception clinique intelligente veillant au bon fonctionnement de l’hôpital et ergonomique favorisant les échanges et le travail interdisciplinaire,
  • la séparation des flux fonctionnels (personnel, visiteurs, patients, logistique, etc.), notamment la séparation des zones hospitalière et ambulatoire pour favoriser la quiétude des personnes hospitalisées,
  • la construction d’un bâtiment durable veillant e. a. à la gestion des déchets de construction, à la gestion de l’énergie, à la gestion de l’eau, à la qualité de l’air et au recyclage,
  • la construction d’un bâtiment modulable, flexible dans son utilisation, afin de pouvoir répondre aux besoins actuels et futurs dus au développement rapide de la médecine et permettant le développement en continu de cliniques monothématiques (centres de compétence) pour des pathologies spécifiques.
  • les besoins de bien-être des patients et du personnel.

Journée Mondiale sans Tabac

 

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le tabac est la première cause de décès évitable. Au moins un fumeur sur deux va mourir prématurément d’une maladie liée au tabac, principalement par maladies cardio vasculaires, cancers et tumeurs, BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive).

Au Luxembourg en 2015, 21% de la population adulte fume. Ce chiffre est stable depuis 2013, avec 23% chez les hommes et 18% chez les femmes. L’âge de début du tabagisme se situe entre 13 et 14 ans. Les filles fument autant que les garçons. Il n’y a pas de seuil sans danger : même le tabagisme passif a des conséquences néfastes.

Le tabac contient près de 4000 substances toxiques parmi lesquelles la nicotine, responsable d’une dépendance physique extrêmement puissante, le monoxyde de carbone, des substances irritantes et près de 70 substances cancérigènes. De plus, le tabagisme induit une dépendance comportementale et psychologique.

Le tabagisme est également très toxique pour la femme enceinte et son futur bébé : risque de prématurité, de petit poids à la naissance, risque accru de maladie respiratoire…

Le 31 mai  2016, l’équipe pluridisciplinaire du service de pneumologie du CHL, en collaboration avec le Ministère de la Santé, participe à la Journée Mondiale sans Tabac de l’OMS.

 

Le but de cette journée est :

  • d'informer et sensibiliser aux conséquences du tabagisme chez l’adulte, l’enfant, la femme enceinte
  • de proposer une mesure du souffle par spirométrie
  • de présenter la consultation de sevrage tabac
  • de donner des conseils nutritionnels  pour éviter la prise de poids lors du sevrage tabac

 

Voici les différents ateliers proposés au public de 9h00 à 15h00 dans le hall d'entrée du CHL :

  • Tabac : effets sur la Santé
  • Ministère de la Santé : « Agir contre le Tabac » 
  • Tabac et grossesse
  • Mesure du souffle
  • Présentation de la consultation de sevrage tabac
  • Nutrition et Arrêt du tabac

 

Arrêter de fumer : Il n’est jamais trop tard ! Vous pouvez le faire !

A tout âge, vous êtes gagnants !

L'hypertension artérielle

Les risques de l'hypertension

Négligée, l'hypertension artérielle peut entraîner des maladies réduisant l'espérance de vie de plusieurs années : 

  • Affections cardiaques (insuffisance cardiaque, infarctus, angine de poitrine)
  • Artérite (obstruction des artères des jambes) 
  • Insuffisance rénale qui aboutit trop souvent à la dialyse
  • Problèmes cérébraux graves (accident vasculaire, démence)

Comment savoir si je suis hypertendu ? 

Vous êtes hypertendu si votre tension est au-delà de 140/90 mmHg.

Dans la plupart des cas, c’est le médecin généraliste qui assure le dépistage et le traitement de l’hypertension. Votre médecin référent sera à même de vous soigner efficacement et de vous orienter, en cas de nécessité, vers des spécialistes.

Prendre l’avis d’un spécialiste (cardiologue, néphrologue, hypertensiologue) est parfois nécessaire si le traitement n’est pas efficace ou si des complications surviennent.

Se baser sur les bons chiffres pour donner le bon traitement au bon patient ! 

 

L'auto mesure tensionnelle : votre partenaire pour préserver votre santé !

On a constaté que les patients pratiquant l’automesure (en utilisant, chez eux, des appareils disponibles en pharmacie) se soignent mieux et ont une pression mieux contrôlée. L’automesure est utile avant de prendre la décision de débuter un traitement médicamenteux, en particulier chez les personnes dont la tension est très variable. En effet, les chiffres de la pression artérielle varient au cours d’une même journée, selon les contraintes physiques ou psychologiques (ils sont souvent influencés par la seule présence du médecin !).

NB : L’automesure n’est pas conseillée aux patients anxieux ou d’un tempérament stressé. 

Quelles sont les valeurs qui me protègent ? 

*Chez la personne âgée, la pression diastolique est presque toujours normale, voire basse. 

 

 

Le cancer et les maladies chroniques, quelle vie pour les patients au quotidien?

 

 

Date:

Le jeudi 21 avril 2016

 

Lieu:

Amphithéâtre du CHL Centre, 4 rue Barblé, L-1210 Luxembourg

 

Programme:

 

Entrée libre, il n'est pas nécessaire de s'inscrire.

Cette conférence est organisée en lien avec la 4ème Journée de Psychologie du 22 avril 2016 qui est réservée aux professionnels de santé.

Chirurgie de la scoliose chez l’enfant: Intérêt de l’O-Arm

 

Le CHL est le seul établissement hospitalier à Luxembourg pouvant prendre en charge les pathologies rachidiennes et médullaires chez l’enfant et en particulier la chirurgie des scolioses quel qu’en soit l’étiologie. Ces interventions nécessitent la compétence des chirurgiens des services nationaux de chirurgie infantile et neurochirurgie.

Lors de ces interventions, on introduit des vis au niveau des pédicules des vertèbres en s’aidant pour leur positionnement de repères anatomiques et de son sens tactile. Ces repères peuvent être perturbés dans des déformations telles que les scolioses sévères et l’imagerie peropératoire 2D de type fluoroscopies’avèretrop imprécise. Or selon la littérature, jusqu’à 30% des vis pédiculaires ne sont pas en position optimale. Dans la plupart des cas, cela n’a pas de conséquences pour le patient mais des lésions du cordon médullaire, de l’œsophage ou de l’aorte sont possibles. Lors de doute, il faut alors transporter le patient endormi au scanner ou en cas de découverte tardive le réopérer avec tous les risques et inconvénients que cela comporte.

L’O-arm® permet d’effectuer des images 3D de l’intérieur du corps du patient durant l’intervention, afin de guider le geste du chirurgien. Pour ce faire, l’O-arm® entoure le patient et la table d’opération pour faire un scan en 3 dimensions. Une fois les clichés à 360° réalisés,  les capteurs infrarouges disposés sur les instruments du chirurgien, couplés à un système de navigation chirurgicale, offrent un aperçu instantané du positionnement des instruments par rapport aux images anatomiques. Grâce à ce système de navigation, le chirurgien peut suivre la position de ses instruments, calculer et simuler leur trajectoire optimale.D’autre part, il permet également le placement percutané mini-invasif des implants.

L’O-arm® permet donc d’accroître la qualité du geste chirurgical et la sécurité du patient.

Retrouvez ici quelques photos de cette intervention chirurgicale.

Le Dr Jerry Kieffer (au centre), médecin spécialiste en chirurgie pédiatrique et son équipe.

Qu'est-ce que la BPCO ?

BPCO : ces quatre lettres sont souvent méconnues et pourtant, la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive est la 3ème cause de décès dans le monde (OMS) après l’infarctus et les accidents vasculaires cérébraux.

La BPCO est une maladie respiratoire chronique caractérisée par :

  • une toux et une expectoration quotidienne pendant au moins 3 mois au cours des 2 dernières années consécutives.
  • une obstruction bronchique permanente, progressive et chronique des voies aériennes, qui rend le transport de l’air vers les poumons de plus en plus difficile et irréversible.

 

Symptômes

  • La toux et l'expectoration chroniques sont souvent les 1ers symptômes de la BPCO
  • La dyspnée ou l'essoufflement s'installe doucement et amène à limiter progressivement ses activités de la vie quotidienne

Ces symptômes se développent lentement au cours des années.

La maladie respiratoire devient une maladie généralisée avec fonte musculaire, ostéoporose, souvent diabète et troubles anxiodépressifs.

 

Causes

  • Le tabagisme est la cause principale de la BPCO (80 à 90%) ainsi que le tabagisme passif
  • L'exposition à des polluants domestiques (chauffage, cuisson, sprays, cosmétiques, produits ménagers, bougies..), atmosphériques ou professionnels, industries chimiques, solvants, etc.

 

Comment faire le diagnostic ? 

En faisant des épreuves fonctionnelles respiratoires: mesure des volumes pulmonaires et des débits respiratoires.

 

Evolution

L'évolution de la BPCO est marquée par:

  • Un déclin accéléré de la fonction respiratoire
  • Un risque d'exacerbation (c'est-à-dire l'aggravation brutale et temporaire des symptômes) pouvant mettre en jeu le pronostic vital
  • Un risque de handicap avec réduction de l'activité quotidienne notamment lié à la dyspnée
  • Une insuffisance respiratoire chronique

 

Prévention et traitement

  • Sevrage tabagique est la première mesure à mettre en oeuvre afin de ralentir le déclin respiratoire
  • Eviction des polluants professionnels et domestiques (cheminée ouverte, sprays, bougies..)
  • Kinésithérapie respiratoire et programme de revalidation
  • Optimisation de l'état nutritionnel

Le traitement médicamenteux a pour objectifs de diminuer la fréquence et la gravité des exacerbations (crises), améliorer la fonction pulmonaire et la qualité de vie.

Il repose sur les traitement inhalés dont les composants sont fonction de la sévérité de la maladie. Au stade terminal de la maladie, une oxygénothérapie peut être prescrite à domicile.

 

Quelques conseils

  • Arrêtez de fumer
  • Bougez, faites du sport
  • Contrôlez votre poids
  • Vaccinez-vous contre la grippe
  • Prenez le traitement prescrit par votre médecin
  • Assurez-vous d'une bonne technique d'inhalation

 

Avez-vous un risque de présenter une BPCO ?

  • Toussez-vous régulièrement ? 
  • Avez-vous régulièrement des expectorations ? 
  • Vous arrive-t-il d'avoir la respiration sifflante ? 
  • Etes-vous plus rapidement essouflé que la plupart des personnes de votre âge ? 
  • Etes-vous fumeur ou ex-fumeur ? 
  • Avez vous plus de 40 ans ? 

Si vous répondez par oui à au moins 3 questions, vous êtes à risque de BPCO. Parlez-en à votre médecin ! Faites une spirométrie !

Journée Luxembourgeoise contre la BPCO (Broncho pneumopathie chronique obstructive)

 

La BPCO est une maladie respiratoire se caractérisant par une toux et une expectoration chronique et/ou une dyspnée d’effort avec une diminution progressive et irréversible de la capacité respiratoire. La cause principale en est le tabagisme dans 80 à 90% des cas, le tabagisme passif ou l’exposition à certains polluants (gaz, fumées, poussières, vapeurs toxiques).

Le 21 janvier 2016, l’équipe pluridisciplinaire du service de Pneumologie du CHL organise pour le public des ateliers de sensibilisation de 10h00 à 16h00 dans le Hall du CHL Centre.

Ateliers:

› Définition de la BPCO
› Spirométrie : mesurer son souffle › BPCO et arrêt du tabac
› BPCO et rééducation respiratoire › BPCO et troubles anxiodépressifs 

Ist European Laryngological Live Surgery Broadcast, 2nd December 2015

 

Le service ORL et de Chirurgie cervico-faciale du CHL s'est inscrit parmi les centres européens d'excellence en laryngologie qui ont participé à la " Ist European Laryngological Live Surgery Broadcast, 2nd December 2015".

Le Professeur Remacle et le Dr Keghian, aidés de toute une équipe enthousiaste et efficace ont réalisé en vidéo-conférence une ablation d'une tumeur superficielle du plancher de bouche.

L'intervention microchirurgicale a été réalisée au laser CO2 Acublade.

8 centres européens étaient ainsi interconnectés toute la journée pour cet événement qui a pu être vu dans le monde entier: des connexions depuis l'Afrique du Sud ou l'Australie ont été ainsi observées.

Plus d'informations sur cette première en vous connectant sur: http://els.livesurgery.net/

Pages